Togo: Une femme dirige la Commission nationale des droits de l’Homme

Depuis le samedi 22 avril 2019, Mme Nakpa Polo est élue présidente de la Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH) du Togo. C’est à la suite du renouvellement du bureau.

Le nouveau bureau est  composé, à part la présidente, du rapporteur général et du rapporteur général adjoint détenus respectivement par Yaovi Sronvie et Ouro-Yondou Abdoul. Les portefeuilles des commissions de promotion et protection des droits de l’Homme et prévention de la torture ou autres formes de traitements cruels, reviennent à madame Afi Attisso et Didi Sanvee.

Madame Nakpa Polo succède donc à Alilou Sam-Dja Cisse. Ce dernier a remplacé Koffi Kounté l’ancien président de la CNDH aujourd’hui exilé en France pour son refus  de cautionner le rapport traficoté sur les accusés d’atteinte à la sûreté de l’Etat. L’affaire avait fait grand bruit à l’époque puisque le rapport n’avantageait pas le pouvoir de Lomé.

Les « sécurocrates » de Lomé II avaient expurgé des parties gênantes du document. Ce que Koffi Kounté n’avait pas supporté. En décidant de prendre ses responsabilités en publiant le rapport authentique, il est devenu l’ « homme à abattre ». Ce qui l’a conduit à trouver asile politique en France où il vit actuellement.

Faut-il le rappeler, précédemment, madame Nakpa Polo était au gouvernement  et détenait le portefeuille de Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la justice et des relations avec les institutions de la République, chargée des droits de l’homme.

EKLU de Badj

Avatar
A propos Rédaction Le Temps 873 Articles
La Rédaction Le Temps. Une équipe dévouée de journalistes professionnels. Depuis 1999, nous servons à nos lecteurs des informations et analyses de qualités. Notre ligne éditoriale est conforme aux intérêts supérieurs du Togo. Contact: togoletemps@gmail.com/admin@letempstg.com

Laisser un commentaire