Vers la résolution du problème d’interférences télécom aux frontières Togo-Ghana

(Togo First) – Le Togo et le Ghana veulent collaborer pour définir un cadre d’usage du spectre des fréquences télécom à leur frontière.

Depuis ce jeudi 07 février, une délégation de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) est au Ghana, dans le cadre d’une rencontre bilatérale avec la National communications authority (NCA), son homologue ghanéen.

L’objectif, à terme, est de résoudre les problèmes liés aux interférences dans le spectre radioélectrique le long de la frontière Togo-Ghana. Ceci, afin de prévenir des désagréments, comme l’itinérance (roaming) accidentelle qui provoque des coûts additionnels aux utilisateurs résidant dans cette bande frontière.

Notons que, dans la zone, les opérateurs ghanéens perdent également des abonnés, au profit du Togo, car les consommateurs ont tendance à se choisir les réseaux en fonction de la puissance du signal.

Outre les autorités régulatrices des deux pays, des prestataires de services télécom des deux pays sont également présents.

Ayi Renaud Dossavi

Avatar
A propos Rédaction Le Temps 775 Articles
La Rédaction Le Temps. Une équipe dévouée de journalistes professionnels. Depuis 1999, nous servons à nos lecteurs des informations et analyses de qualités. Notre ligne éditoriale est conforme aux intérêts supérieurs du Togo. Contact: togoletemps@gmail.com/admin@letempstg.com

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article