L’actualité vue par Le Temps du Togo

Raila Odinga nommé haut représentant de l'Union africaine

L’Union africaine nomme l’opposant kényan, Raila Odinga haut représentant de…

Arrestation pour contrefaçon de la quinine en RDC 

Deux responsables d'un des plus grands laboratoires pharmaceutiques en RDC…

Ethiopie : au moins 120 clous extraits de l'estomac d'un patient

Des médecins d'un hôpital de la capitale éthiopienne ont extrait…

Le Togo contre la criminalité faunique et floristique

L’autorité chargée de la protection de l’environnement et des ressources…

Médias/RDC : Cinq journalistes "enlevés" à Kinshasa

Cinq journalistes d'un tri-hebdomadaire paraissant à Kinshasa "enlevés" après la…

Le Togo communique sur l’organisme de sécurité sanitaire des aliments

Le Togo est en chantier pour créer un organisme de…

Vers l’interconnexion des douanes de cinq pays ouest-africains

Réunis à Lomé, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le…

Angola : Le président se réjouit d'avoir freiné la corruption

Le président angolais s'est réjoui des résultats obtenus sur le…

Appel aux bonnes pratiques dans le commerce café-cacao

A l’orée de la campagne de commercialisation du café-cacao, les…

Sierra Leone: le gouvernement annule un contrat avec la Chine

Le gouvernement sierra léonais résilie un contrat de 300 millions $…

L'ancien footballeur Bonaventure Kalou gagne la mairie de Vavoua

L'ancien international ivoirien Bonaventure Kalou a été élu maire de…

Dapaong : Une grotte mariale dédiée au pèlerinage des fidèles

Après quinze ans d’existence, la paroisse Bon Pasteur de Natbagou…

Caravane en vue contre l’accaparement des terres par les nantis

Une caravane ouest-africaine sur le droit à la terre et…

Côte d'Ivoire : Bonaventure Kalou veut devenir Maire

L’ancien attaquant international ivoirien, Bonaventure Kalou veut devenir maire pour…

Koroki change d’entraîneur après trois journées de championnat

La première division du championnat national de football enregistre un…

Justice tchadienne : séquestrée à 14 ans, Hawariya n’y croit plus

Deux ans après l'affaire du viol de Zouhoura, la justice…

Afrique du Sud : Le roi des Zoulous récuse les réformes…

Le roi des Zoulous a demandé au président sud-africain à…

Des prisonniers prennent le contrôle d'une prison de Juba

Des prisonniers ont provisoirement pris le contrôle d'une partie d’une…

Second repas pour les détenus de la prison de Sokodé

L’Union Européenne UE et l’ONG allemande DAHW ont conjointement aidé…

Démantèlement d’un vaste réseau de prostitution en France

Un vaste réseau soupçonné d'avoir collecté et blanchi des dizaines…

RDC : Quatre opposants mettent en garde la commission électorale

Selon quatre candidats de l'opposition congolaise la commission électorale devrait…

Handicap International forme des régisseurs de prisons

Le programme Handicap International Humanité et Inclusion célèbre la question…

La région des savanes s’offre un centre d’appareillage

Pour soutenir les personnes vivant avec un handicap il est…

RDC : Koffi Olomide contre la « machine à voter »

Le roi de la rumba Koffi Olomide rejette la "machine…

Burkina Faso : Trois gendarmes "grièvement blessés" dans une attaque

Trois gendarmes burkinabè ont été grièvement blessés lundi dans une…

Melania Trump en Afrique pour les enfants et leur Bien-Être

La Première dame des Etats-Unis, Melania Trump a entamé mardi…

Dankpen: La foudre tue trois femmes dont deux coépouses

Trois peulhes ne se sont pas trouvées au bon endroit…

Afrique du Sud : Desmond Tutu de nouveau hospitalisé

L’ancien archevêque anglican sud-africain Desmond Tutu a été hospitalisé jeudi…

La Voix de l’Amérique diffusera désormais au Togo

 Par une convention, La Voix de l’Amérique, est désormais autorisée…

Sierra-Leone : Des Chinois accusés d’exploitation illicite des mines expulsés

La Sierra-Leone va expulser 38 ressortissants chinois accusés d'avoir exploité…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Réformes constitutionnelles par voie parlementaire: les jeux sont faits!

La session extraordinaire de l’Assemblée Nationale convoquée par le gouvernement Klassou sous prétexte d’étudier le projet de révision constitutionnel tourne déjà à un marché de dupe. Après avoir été ajournée mardi la première session a été suivie par la conférence des présidents de commission tenue hier. A cette occasion le Président de l’institution M. Dama Dramani s’était engagé à ce que la séance de ce jour soit consacrée au sujet qui préoccupe l’opposition démocratique. Mais rien n’y fit!

L’opposition a claqué la porte de l’Assemblée

La session annoncée pour ce jeudi 14 septembre selon les engagements de la veille devrait permettre « l’enrôlement en procédure d’urgence » du projet de loi du gouvernement sur la révision de la constitution. Mais l’ordre du jour qui a été présenté ce matin aux députés ne comportait aucun point sur cette attente. La majorité UNIR a préféré plancher sur la loi de finance. Dépités, les élus des partis de l’opposition (ANC, ADDI, CAR, Sursaut Togo) rejoints par ceux de l’UFC ont vite fait de décamper. En claquant la porte de l’Assemblée, ils ont voulu montrer à leurs collègues de la majorité qu’ils ne sont pas prêts à se laisser faire, quant à la priorité du moment, celle des réformes politiques et constitutionnelles.

Et le fait de voir les députés de l’UFC rejoindre leurs (anciens) camarades de l’opposition est un signe qui devrait inquiété le pouvoir UNIR.

Lire également: La session parlementaire aussitôt ouverte est ajournée

UNIR joue à nouveau

Nouveau dédain des députés du parti au pouvoir, rébellion contre le gouvernement ou simple jeu politique? L’attitude des députés d’UNIR ce matin montre que le régime n’est pas encore prêt à faire les réformes réclamées par l’opposition. Lors du conseil des ministres tenus mercredi dernier, le gouvernement avait décidé de procéder à la révision des articles de la Constitution relatifs à la durée du mandat président et au mode de scrutin. La convocation de l’Assemblée pour la session parlementaire était présentée comme une mesure d’accalmie, visant en même temps à faire droit aux revendications de l’opposition (et de la population).

Lire aussi: Réforme constitutionnelle: Jeu de dupes à l’Assemblée nationale

Déjà en 2014, les députés de la majorité avaient eu le même comportement en rejetant un texte soumis à leur vote à la suite des négociations entre leur majorité et l’opposition. Ce qui était considéré à l’époque comme une comédie, consacrait la résistance des faucons du régime à toute réforme politique susceptible d’affaiblir le pouvoir UNIR dans les urnes.

Le plan caché du pouvoir UNIR

L’opposition s’est montrée incisive après son embellie populaire dans les rues à partir du 19 Octobre. Elle a commencé à réclamer le départ de Faure Gnassingbé, une exigence apparue à l’issue des manifestations des 6 et 7 Septembre qui ont drainé dans les rues de Lomé et d’autres villes des centaines de milliers de personnes. Mais en envoyant ses députés à l’Assemblée cette semaine, l’opposition avait joué à la prudence, pour ne pas laisser le pouvoir manipuler le processus à sa guise. Mais alors, que cache le refus d’UNIR de discuter en urgence de la loi sur la révision constitutionnelle?

On sait que la Commission des réformes présidée par Awa Nana-Daboya a remis le 8 septembre son rapport au Président Gnassingbé. En plus d’un projet de réformes constitutionnelles « par voie parlementaire », la Commission avait également proposé un projet d’une « nouvelle constitution », sans qu’on nous eût dit par quelle voie celle-ci serait examinée.

Lire également:  La Commission des Réformes a rendu son rapport avec une nouvelle constitution

Les nouveaux développements montrent que l’Assemblée nationale ne devrait pas jouer un principal rôle dans le schéma du pouvoir. Si les députés enrôlaient le projet du gouvernement, il n’est pas sûr qu’ils allaient trouvé un consensus. Déjà l’opposition reproche au texte proposé de ne pas être conforme à celui de 1992, au sujet du nombre maximum de mandat. En effet la phrase: « En aucun cas, nul ne peut faire plus de deux mandats » aurait été opportunément élaguée du projet gouvernemental. Ainsi donc, l’Exécutif lui-même aurait dressé le lit pour la discorde!

Si l’Assemblée devient hors-jeu, un boulevard serait ouvert pour le pouvoir afin d’organiser un référendum constitutionnel, avec le texte qui’il lui plairait de présenter au peuple. Et puisque UNIR est foncièrement contre les réformes démocratiques, on ne serait pas surpris de voir ce parti brandir sa nouvelle constitution. Cette dernière aurait l’avantage indu d’inaugurer une nouvelle République, et donc ferait de Faure Gnassingbé un candidat neuf, malgré les 3 mandats (15 ans de pouvoir en 2020) qu’il a déjà consommés.

La crise politique ne fait que commencer et les deux parties en présence ont plus d’un tour dans leur sac. Et le désarroi au sein de la population à Lomé comme dans le reste du pays ne fait qu’augmenter. La drôle de médiation entamée hier par la CEDEAO est loin d’avoir cerné le nœud gordien du mélodrame politique togolais.

K. Agboglati & Joséphine Bawa

3222 Vues totales 4 Vues ce jour
(Visited 171 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter