Alpha Condé pour sauver la mise à Yahya Jammeh

Le Guinéen Alpha Condé est en Gambie avec pour mission de convaincre le président Yahya Jammeh de partir en exil dans les toutes prochaines heures.

A une heure de la fin de l’ultimatum de la CEDEAO, le président guinéen Alpha Condé vient d’arriver à Banjul. Mission : Convaincre le président Yahya Jammeh de s’exiler à Conakry ou à une autre destination de son choix, avec sa compagne.

Selon l’agence d’information officielle mauritanienne, le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz est lui aussi arrivé en Gambie.

Il s’agit d’une médiation de la dernière chance. Mercredi dernier, le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz n’a pu réussir à convaincre le roitelet de Banjul de quitter le pouvoir. Le Sénégal venait d’introduire une demande d’une résolution du Conseil de Sécurité de l’Onu pour autoriser l’usage de la force pour le bouter hors du pouvoir.

Les carottes sont cuites pour le jeune despote gambien. Les forces de la CEDEAO composées essentiellement des éléments du Nigéria, du Sénégal, du Ghana, du Liberia -et étrangement du Togo-, ne sont qu’à quelques encablures du premier poste-frontière gambien. L’aviation nigériane effectue des missions de repérage dans le pays.

Le site officiel du gouvernement togolais a tout de même apporté un démenti sur la participation du Togo à la force d’intervention régionale. Un officier des FAT aurait démenti  « sous couvert d’anonymat« .

Le Togo reste avec la Gambie de Jammeh les seuls pays de la CEDEAO à refuser la limitation des mandats dans l’espace.

Yahya Jammeh désormais seul au monde

A l’intérieur du pays, Yahya Jammeh est un homme seul depuis l’investiture  du président élu Adama Barrow à l’ambassade de Gambie à Dakar. La plupart des membres du gouvernement ont démissionné, et le chef d’Etat-major de l’armée a célébré avec la liesse populaire l’investiture du président élu.

Il a aussi déclaré que la petite armée forte de deux mille hommes ne se battrait pas contre les forces de la CEDEAO. Seule peut-être une escouade constituée des indépendantistes casamançais serait prête à défendre un caïd qui a jusqu’à présent protégé leurs petits trafics.

En réation à cet abandon massif, le despote gambien a dissous le gouvernement et formé un nouveau. Une parfaite illustration de son désespoir.

Alea jacta est. Les dés sont jetés pour Yahya Jammeh dont les jours ne se déclinent désormais qu’en toute petite seconde.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 797 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire