Enseignement: Gilbert Bawara vain contre les grévistes

Les élèves soutiennent les syndicats de l'enseignement

Le concours national de recrutement est un projet de la Banque mondiale et non une intention de remplacer les syndicats grévistes de l’enseignement.

Après l’intervention malheureuse de Gilbert Bawara et de son collège de l’Enseignement, Komi Paalamwé Tchakpélé, un communiqué conjoint signé des deux ministres lançait un concours national de recrutement de 1000 enseignants en vue  de «répondre aux besoins en enseignants, identifiés dans chaque région du pays».

Ainsi, la communication musclée du ministre de la Fonction publique après un tel communiqué pourrait faire penser que le gouvernement s’apprêtait, à l’instar du début des années 2000, de procéder au licenciement des grévistes, en vue de casser la dynamique de la grève.

Vaines menaces de Gilbert Bawara contre les grévistes

Cependant, en réalité, ledit concours est un projet de la Banque mondiale pour renforcer un personnel enseignant déficitaire dans plusieurs disciplines.

« Les 1000 enseignants que le gouvernement veut recruter est un projet de la Banque mondiale et non une intention de licencier les enseignants grévistes », a déclaré le chargé à la communication de la Coordination des syndicats de l’Education au Togo.

Somme toute, plusieurs établissements publics à Lomé et à l’intérieur du pays souffrent du manque d’enseignants. Et dans de nombreux collèges ou lycées, on retrouve des professeurs de sciences naturelles enseignant les mathématiques ou des diplômés en sociologie se retrouvant professeur de français.

Par conséquent,  s’il était dans l’intention du ministre Gilbert Bawara de décourager la grève par des intimidations au licenciement, il semble que ses menaces ont fait long feu.

Les syndicats avaient déclenché mercredi dernier trois jours de débrayage.

 

 

 

 

Avatar
A propos Komi Dovlovi 833 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire