Diaspora: En Allemagne, un Togolais mentalement déséqulibré immole sa femme par le feu

La place où la victime a été retrouvée

Un Togolais mentalement déséquilibré a immolé sa femme par le feu à Kiel, une ville d’Allemagne proche de Hambourg. La femme morte laisse deux enfants. 

« Femme en feu, le suspect  arrêté », titre le quotidien allemand Die Welt dans son édition en ligne, à propos du meurtre d’une femme d’origine togolaise par son époux, Togolais d’origine également, tandis que le journal populaire Bild titre, également dans son édition en ligne, ne déroge pas à ses expressions de caniveau » Horreur: Un homme enflamme sa femme à mort ! » Le suspect a été arrêté. Il s’agit d’un déséquilibré qui suivait des soins psychiatriques. Elle laisse deux enfants mineurs. 

L’action se passait vers 9 heures du matin à Kiel, une commune à quelques minutes de la ville-Etat de Hambourg. Et selon le témoignage d’une Allemande, Angela Hauschild, 61 ans, qui a vu la scène, le couple était dans un véhicule  quand la femme en sortit en tentant de fuir son agresseur qui l’avait aspergée d’un liquide inflammable et l’avait allumée sur une passerelle en face de l’Hôpital Mare.

En dépit de l’aide des personnes pour éteindre les flammes, et l’arrivée des secouristes, la femme, une mère d’enfants de 3 et 7 ans décéda quelques heures plus tard de ses blessures à l’hôpital Mare Klinikum.

« Que vont devenir mes enfants? »

Gravement consumée, la dame savait que son pronostic vital était engagé et ne cessait de dire « Que vont devenir mes enfants ?», rapporte le journal.

Selon la police de Kronshagen, le meurtrier et sa victime ont tous deux le statut de « Résident Permanent ». Ils étaient arrivés en Allemagne en provenance du Togo, il y a 20 ans. Le monsieur d’abord. La dame, une courte période après. La victime et son meurtrier, dont la police n’a révélé pas les noms, résident depuis de nombreuses années à Kiel. Il  a été interpellé peu après le forfait en tentant de fuir.

Des témoins sous le choc

Le maire de Kiel, Ulf Kämpfer (SPD), a commenté le drame et déclaré : « Cette violence incroyablement cruelle m’a choqué profondément. Mes pensées sont avec deux enfants»

Le Togolais meurtrier brûleur de sa femme reste en détention en attendant la fin de l’enquête policière et les poursuites judiciaires.

Couples vivant sous tensions multiformes

La vie des Togolais en Allemagne n’est pas du tout tranquille. Selon des Togolais résident à Hambourg, les couples d’origine togolaise vivent des tensions multiples. Les couples s’effritent peu après les mariages, et les divorces sont légions, notamment entre les couples de culture cotocoli, a déclaré ce Togolais à notre rédaction.

La vie en Allemagne n’est pas du tout facile, et des soucis de travail, le chômage, l’éducation des enfants, créent des tensions entre les couples. Beaucoup de femmes vivent avec des anti-dépresseurs, ajoute ce Togolais spécialisé dans l’assurance-maladie. Ce qui arrive est quelque peu l’aboutissement extrême des problèmes que connaissent les familles. Généralement, les Togolais retournent au Togo pour se remarier à des femmes qui, arrivées en Allemagne, découvrent une condition de l’égalité des sexes. Une situation que ne supportent pas les hommes qui préfèrent les femmes soumises. La plupart du temps, ça se termine par un divorce et la femme part avec les enfants dans un foyer.

 

 

 

Avatar
A propos Komi Dovlovi 813 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire