Marche pacifique du CAP 2015 ce 8 octobre à Lomé

Jean-Pierre Fabre, Président National de l'ANC

Alors que Lomé bruisse de l’organisation d’une Conférence internationale sur la Sécurité maritime  qui aura lieu ce15 octobre, l’opposition togolaise entend faire observer que le Togo reste un pays en crise. Le CAP 2015 invite donc la population de la capitale à une marche pacifique ce 8 octobre pour exiger entre autre l’adoption et la mise en oeuvre consensuelle des réformes institutionnelles et électorales prescrites par l’Accord politique global (APG). 

La marche qui commencera du Rond Point Gakpoto pour aboutir à la Plage de Lomé, concerne également d’autres points conflictuels comme :
• l’adoption et la mise en œuvre consensuelle des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales prescrites par l’Accord Politique Global (APG),
• l’adoption et la mise en œuvre consensuelle de la feuille de route du processus de décentralisation ainsi que l’organisation consensuelle des élections locales,
• la libération des personnes abusivement détenues ainsi que la levée des inculpations arbitraires et des contrôles judiciaires dans l’affaire des incendies des marchés de Kara et de Lomé,
• la transparence dans la gouvernance économique et financière du Togo ainsi que dans l’environnement des affaires de notre pays, notamment celui des entreprises admises en zone franche.

Le Togo vit une crise socio-politique depuis le 5 octobre 1990 caractérisée par le maintien au pouvoir d’une même famille politique, les Gnassingbe Eyadema, avec le soutien d’une armée non républicaine et par la tenue d’élections multipartites controversées.

L’opposition composée de plusieurs dizaines de partis politiques est elle même divisée et souffre ces dernières années du soutien d’une population manifestement déçue des échecs itératifs des combats pour l’alternance.

Depuis 2010, les partis de l’opposition dont certains se retrouvent au sein du CAP 2015 organisent des marches pacifiques. Sans succès.

 

Avatar
A propos Komi Dovlovi 836 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire