L’ADDI réclame le départ du PM Selom Klassou

Selom Klassou, impliqué dans un scandale d'évasion fiscale.

Le Premier ministre Selom Klassou est plus que sur la sellette. L’Alliance des démocrates pour le développement intégré (ADDI) compte le pousser à la démission pour corruption et fraude fiscale. A la clé, une convocation devant l’Assemblée Nationale et une demande au Procureur de la République de s’autosaisir de l’affaire. Cet appel a été réitéré hier lundi après-midi au cours d’une conférence de presse par le Professeur Aime Tchaboré Gogué, président de l’ADDI.

 Nous allons démarrer la procédure à l’Assemblé nationale pour l’écouter aussi dans cette affaire dans les prochains jours,

a déclaré le Professeur d’économie, député du Tandjouaré .

Depuis quelques jours, le Premier ministre et des pontes du pouvoir sont éclaboussés par une affaire d’évasion fiscale des dirigeants de Wacem, une société à grande exploitation du clinker togolais. M. Selom Klassou, réputé pour être un grand taiseux au point que les Togolais se demandent s’ils sont gouvernés, n’a aucune timidité en ce qui concerne les affaires d’argent. Et comme le père Grandet, se pique d’amasser de l’argent sur le dos du contribuable en se faisant actionnaire de cette société.

Wacem est dirigée par des Indiens. Le directeur est un grand flibustier de la grande finance, détenteur de plusieurs sociétés en Inde et en Afrique, il est sur la liste des Panama Papers, ce grand scandale d’évasion fiscale.

Le Togo est considéré comme la tête de pont en Afrique de la fuite des capitaux. Plus de 2,2 milliards de dollars sortent du pays chaque année pour s’évanouir dans les paradis fiscaux, selon le dernier rapport 2015 de la Global Financial Integrity.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 835 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire