Une société australienne va exploiter le manganèse au Togo

Ferrex plc, une société australienne des mines, s’apprête à exploiter la mine de manganèse du Nayega, située dans la Région de la Savane. Ferrex plc va exploiter la mine togolaise à travers la Société Générale de Mines, une filiale qu’elle détient à 85%.

Selon ses dirigeants, la production est estimée à 250.000 tonnes de manganèse par an. Le minerais a une teneur de 38 % de manganèse et son coût d’exploitation est bas.

Dans un rapport intérimaire dévoilé en juin dernier la compagnie minière cotée à Londres, l’objectif de la Société des mines est  de générer le plus rapidement possible des bénéfices.

Le projet Nayega couvre 92 390 ha et porte sur un gisement principal long de 2,2 km et large de 500 m avec une épaisseur moyenne de 3,3m.

Avec l’extraction du manganèse, le Togo constitue en soi un mini-scandale géologique. Le pays exploite déjà du clinker, les phosphates, du fer. Il existerait aussi des gisements d’autres minerais à l’étude. Selon des rumeurs, il y aurait un trafic d’or qui se fait au Togo.

Le Togo est considéré comme la tête de pont du capitalisme sauvage en Afrique, le pays où il y a le plus de fuite de capitaux sur le continent.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 875 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire