Le sieur Aressé Watara tue son rival à coup de poignard

Le sieur Aressé Watara, abordant à peine la trentaine, mécanicien de profession et originaire d’Ossacré (préfecture de la Kéran) a tourné son poignard dans la soirée du 8 décembre 2014 contre son frangin moins âgé, M. Ninga Kaka, (28 ans), maçon et originaire de Défalé (préfecture de Doufelgou) lors d’une altercation qu’il avait soigneusement préparée. Altercation à cause d’une femme ! La victime meurt quelques temps après les coups de poignard.

POIGNARD

Les deux villages dont sont originaires les deux valeureux mécréants n’ont de frontière que la brousse savaneuse et caillouteuse des monts Défalé. Ils se vouaient une haine pendant quelques temps née d’une jalousie aiguë et qui s’est transformée en un atroce drame comme le roman aurait pu le raconter pour la nourriture de l’esprit. Ici c’est du réel et le terrain situé aux portes de la plus grande réserve du Togo où la jungle animalière aurait pu donner raison au plus fort de la forêt pour léser les faibles.

Les deux personnages (Aressé Watara et Ninga Kaka) ont joué du réel jusqu’au jour où l’un (Aressé) a décidé d’écourter la vie de l’autre (Ninga), visiblement un sérieux « coépoux » trop gonflé et gênant. La jeune fille n’aurait rien senti venir quand elle se décida à reprendre la vie de couple avec son ex, revenu tout fraichement du Nigéria, comme beaucoup d’autres jeunes d’ailleurs, bardé de ces fringantes pacotilles flambantes sorties des boutiques ambulantes d’une ville du Nigéria. Il a pu séduire de nouveau celle qu’il avait abandonnée quelques années plus tôt pour des aventures miroitantes dans le lointain voisin du Nigéria où il espérait faire fortune. M. Aressé ne lui donnera malheureusement pas cette chance de vivre plus longtemps avec son métier de maçon. Le poignard de Aressé avait été soigneusement limé pour la besogne et la victime n’a pu dépasser l’étape des premiers soins de l’hôpital de Kandé. Durant l’absence de Ninga, Aressé Watara était le nouveau partenaire de la femme.

Avatar
A propos Colombo KPAKPABIA 1050 Articles
Colombo Kpakpabia est Directeur de publication du journal Le Temps. Il capitalise plus de 20 ans d'expérience dans la presse écrite et audiovisuelle. Colombo axe son travail sur la recherche et l'efficacité. Contact Email: colombock@gmail.com

Laisser un commentaire