Le Togo et la Chine inaugurent le centre chinois d’arts martiaux de Lomé

CHINOISLe centre chinois d’Arts Martiaux de Lomé, situé à Bè-Souza-Nétimè en face du ministère de la Sécurité, a été inauguré le 27 novembre à Lomé par la Ministre des Sports et des Loisirs et du président du Comité National Olympique Togolais(CNOT).

Ce centre, qui, à priori, se veut un cadre pour la promotion de la culture chinoise, est tout de même ouvert aux pratiquants et non-pratiquants des arts martiaux. On y retrouve des salles de musculature équipées, une cour aménagée pour des séances physiques et d’entraînements ainsi que des vestiaires.

Les pratiques du « Taolu » (mouvements enchainés), « le sanda ou la boxe chinoise » (une technique de défense rapide), « le Taichi » (une technique de renforcement du corps), toutes orientées vers les techniques de combat seront les plus enseignées. Mais il reste les non pratiquants qui peuvent aussi accéder à ce centre dans le but de fortifier le corps et de le cultiver avec des exercices en « Kungfu » qui s’apparente au Sanda.

Dans ce centre on y enseigne également le chinois et on rééduque les malades par des exercices physiques rationnels. L’accès au centre est payant.

La création de ce centre a été possible grâce aux actions de plaidoyer de certains compatriotes ayant séjourné en Chine dont les relations avec le Togo sont saluées.

A la cérémonie d’inauguration, le 1er conseiller de l’ambassade de Chine au Togo, Huo Tianyun a indiqué que les arts martiaux chinois ont une longue histoire depuis la dynastie Shangzhou environ 300 ans avant Jésus – Christ. Ces arts martiaux se trouvent actuellement en plein essor aussi bien en Chine que sur le plan mondial.

Avatar
A propos Emilie ORONG 642 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article