L’expert en navigation aérienne pris avec trois crânes humains

Canailles et charlatans. On se croirait dans un roman de l’écrivain togolais Kangni Alem. A 77 ans, Folly Dunyo Kinvi-Boh, ancien expert de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et Madagascar (ASECNA), est  persuadé qu’il a encore la vie et la prospérité devant lui, au point de s’aventurer dans des affaires occultes, de fétiches, d’ossements humains et compagnie. Sa folle aventure s’est arrêtée ce 1er juillet quand il a été interpellé par des agents de la Direction générale de la police nationale (DGPN).

Il y a à peu près deux ans, un intermédiaire devait m’introduire à un charlatan qu’il connaissait être un très bon travailleur dans le domaine traditionnel, qui allait m’aider à prospérer dans la vie, raconte le septuagénaire.

La suite ne fut qu’une histoire d’ossements humains. Difficile de savoir par quel truchement la Police nationale fut au courant d’un trafic d’ossements humains dans la zone du cimetière Bè-Kamalodo et de celui de Bè-Plage. Toujours est-il que l’officier Kondi Agba a interpellé ce 30 juin quelqu’un avec une marmite pleine de 3 crânes humaines,  juillet u M. Folly Dunyo Kinvi-Boh.

Le présumé s’explique :

Ce n’est qu’aujourd’hui que je m’aperçois que des têtes avaient servi pour mes cérémonies, ce que j’ignorais puisque le charlatan nous avait bandé les yeux. Depuis une dizaine de jours environ, ça a commencé à s’ébruiter et je suis retourné chez ce charlatan qui m’a dit de sortir ce que j’avais chez, que cela allait m’attirer des malheurs. Ceci explique le déplacement de cette marmite au cimetière de Bè-Plage, qu’on a cassé [la marmite] et découvert les crânes.

traficant-crane-humain

Les crânes furent montrés sur la chaîne de la Télévision nationale au journal de 20 heures. Il s’agit manifestement de crânes fraîchement déterrés qui portaient encore des traces de sable.

Le Togo est coutumier de ces histoires de trafic d’ossements humains. Dans une africaine en proie au matérialisme, il existe  de fortes croyances selon lesquelles on peut atteindre la prospérité matérielle par des truchements occultes. Et de nombreuses personnes, que l’on retrouve à  la fois dans les sphères politiques et économiques, s’adonnent à ces genres de pratiques occultes.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 867 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire