Pascal Bodjona veut avoir voix au chapitre

L’ancien ministre de l’Administration territoriale et des collectivités locales, Pascal Akoussoulèlou Bodjona, va tenir une conférence de presse ce 23 juin, apprend-on de sources proches du ministre. Ce sera la première intervention publique de l’ancien numéro 2 du régime tombé depuis presque deux ans en disgrâce, pour des affaires non encore élucidées. PASCAL

L’ancien ministre était inculpé dans une affaire d’escroquerie internationale, assez obscure, dont on n’a pas encore fini de connaître les tenants et les aboutissants.

Arrêté de façon rocambolesque  le 1er septembre 2012, inculpé puis détenu  pendant 7 mois à la gendarmerie nationale, dans les locaux du Service de renseignement et d’investigation, Pascal Akoussoulèlou Bodjona, a été libéré et placé sous contrôle judiciaire.

Sur ce dossier qui l’oppose à la justice togolaise, la chambre judiciaire  de la Cour suprême vient de rejeter sans motifs  tous les recours de droits exposés par Pascal Bodjona et ses avocats, alors que la chambre d’accusation de la cour d’appel avait déjà annulé la procédure d’accusation, d’inculpation et de détention de l’ancien ministre d’Etat pour faute de droit. Peut-être est-ce pour cette nouvelle tournure que l’ancien ministre désire-t-il parler à la presse.

C’est la deuxième fois que court le bruit sur sa sortie médiatique. S’il le fait, il intervient suite à l’échec du dialogue politique pouvoir-opposition et en pleine polémique sur le projet de loi de réforme constitutionnelle soumis par le Gouvernement à l’Assemblée nationale.

Au sein de la majorité présidentielle, Pascal Akoussoulèlou Bodjona était considéré comme l’unique présidentiable et potentiel successeur de Faure Gnassingbé. En difficulté aujourd’hui avec son camp, qui a voulu le noyer à cause certainement de ses potentialités, il demeure redouté par le régime.

L’homme a de l’entregent et a su tisser durant son parcours diplomatique et politique un vaste réseau d’influences, y compris dans les milieux maçonniques. L’homme a une réputation sulfureuse, à cause d’un passé étudiant controversé, mais il a su étoffer sa stature par de multiples expériences. Lecteur de biographies de grands hommes politiques, il peut être considéré sans contredit comme un potentiel candidat à une alternance crédible.

 

Avatar
A propos Komi Dovlovi 875 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire