Les proses de Sena: « Le Coq du désert »

Sur les dunes du désert
Par un temps menacé
Le sable ploie sous l’ardeur
Des rayons d’un soleil sans pitié.
Un coq par l’effet du hasard 
Et par négligence peut être
Se retrouva à pas cadencés
Marchant dans la vallée.
Arrivé à la porte de la mort
Sous l’emprise de la chaleur
L’envie lui vient d’annoncer
Sa regrettable mésaventure.
Il croit fermement trouver
Dans les environs du secours.
Cependant, ils sont aux aguets
Les chacals et les loups du lieu.
Plus qu’affamés les renards.
De même que les charognards
Toutes nos piteuses bêtes en vain,
Cherchent de quoi survivre.
Maitres vautours à la ronde
Aigris planant dans les airs.
Reniflent le vent et les odeurs.
La charogne est rare par endroit.
A mesure de voir les secondes d’éloigner,
Seigneur coq est aux abois loin du poulailler.
Il doit choisir pour la vie et non pour le trépas.
Seul issu, crier fort son souffle au-delà.
Il risque par ses cris à vil prix se vendre.
L’ultime appel au secours reprendra l’écho
Afin qu’un sauveteur puisse entendre 
La détresse de son dernier cocorico.
L’acteur du moment devant la sentence
Posa fortement une main sur le ventre
L’autre sur la tempe pour le combat
Cria fort, puis si fort qu’il éclata.
A son sort, tous les êtres attristés ont accouru.
Coq nul ne le vit. Seul son effort est reconnu.
Sur le sable des plumes à l’envolée.
Sa bonne chair partie à la volée.


Kossi Sena Adufu
Niamey – Niger, Ce 3 Février 2019 – 00 h 00.

Avatar
A propos Rédaction Le Temps 835 Articles
La Rédaction Le Temps. Une équipe dévouée de journalistes professionnels. Depuis 1999, nous servons à nos lecteurs des informations et analyses de qualités. Notre ligne éditoriale est conforme aux intérêts supérieurs du Togo. Contact: togoletemps@gmail.com/admin@letempstg.com

Laisser un commentaire