Ouganda : au moins 15% d’internautes ont fui les réseaux sociaux

La taxe sur les réseaux sociaux a fait reculer de 15,62% le nombre d’internautes ougandais. Cette taxe menace-t-elle la croissance des télécoms ?

La taxe sur les réseaux sociaux, introduite par le gouvernement ougandais dès le 1er juillet 2018, malgré de vives protestations, a fait reculer de 15,62% le nombre d’utilisateurs d’Internet dans le pays.

Selon les dernières statistiques de la Commission des communications d’Ouganda, le nombre d’internautes qui était de 16 millions d’individus au mois de juillet 2018, a reculé à 13,5 millions, en septembre 2018.

Suite à ce recul, les prévisions fiscales du gouvernement ont également été faussées. De 1 522 043 USD collecté en juillet 2018, ce n’étaient plus que 1 059 994 USD en septembre 2018. Soit une perte de 462 048 USD qui ne s’explique pas uniquement par le recul du nombre d’internautes, mais également par la migration continue des jeunes ougandais – grands consommateurs des réseaux sociaux – vers les réseaux privés virtuels (VPN) gratuits que ne cesse de traquer le régulateur télécoms. Cette taxe pourrait devenir un danger pour la croissance du secteur des télécoms.

Le Temps avec Agence Ecofin

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 936 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire