« Les Italiens et le CFA: seul le travail paie » (Aminou Ben Yaya)

Aminou Ben Yaya (activiste togolais de la démocratie)


Les Africains ne sont-ils pas surpris par les sorties des politiciens et journalistes italiens sur le FCFA? Depuis que la crise migratoire a commencé avec la chute de Gadhafi pourquoi c’est maintenant que les Italiens se prononcent sur un des facteurs de la crise migratoire? On serait tenté de dire  » quelle aubaine! » Eh bien cela n’est pas l’effet du hasard. Voici la réponse:
Selon certaines informations publiques, c’est parce que Urgences Panafricaines, l’association présidée par Kemi Seba, avait fait un véritable travail de sensibilisation avec les membres du parti qui est actuellement au pouvoir en Italie. 
Normalement c’est un parti d’extrême droite, raciste, anti-immigrant et franchement anti-Noir et la logique voudrait qu’une association panafricaine ne fréquente pas un tel parti. Mais il y a de ces guerres, de ces luttes, de ces batailles dans lesquelles on ne choisit pas toujours les partenaires qu’on aime ou qu’on veut; on voit le résultat avant tout. Urgences Panafricaines a compris que dans une guerre dans laquelle on n’est pas en position de force, on choisit des alliés qui peuvent vous faire gagner.
Cette sortie nous fournit la preuve que seul le travail paie, le travail réel, pas celui du bout des lèvres et des dénonciations et autres incantations stériles. Si Urgences Panafricaines s’était limité à « lancer des appels » aux hommes politiques européens, ils auraient tous gardé le silence. Mais à partir du moment où un travail de terrain a été fait et que Urgences Panafricaines a pu échanger avec les acteurs politiques italiens, leur montrant le lien entre le FCFA (que l’Afrique rejette) et la crise migratoire (que les Italiens rejettent), ce qui se passe n’est qu’une suite logique.
Notez bien: les politiciens italiens ne dénoncent pas le FCFA par sympathie pour les Africains; c’est parce qu’ils estiment qu’en lançant cette polémique, le débat aboutirait à la fin du CFA et que cela garderait les Africains, les Noirs chez eux, loin de l’Italie blanche. C’est une démarche gagnant-gagnant pour les deux parties.
C’est le type de démarche pragmatique qui donne des victoires politiques aussi bien sur le plan national que international. Que tous les Africains s’en inspirent. Seul le travail paie; c’est une règle universelle. Tout le reste y compris les appels à la compassion et autres prophéties mercantilistes ne sont que perte de temps.


Aminou Ben Yaya (actiste de la démocratie. Opinion pubiée sur Facebook le 25 Janvier 2019)

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article