Vers l’interconnexion des douanes de cinq pays ouest-africains

Réunis à Lomé, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Sénégal et le Togo accélèrent le processus de l’interconnexion de leurs services douaniers.

Une session de cinq jours de formation des formateurs, qui rassemble des informaticiens venant des services des douanes des cinq pays, se tient dans la capitale togolaise depuis lundi.

L’interconnexion des administrations douanières est un vaste projet au niveau de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO). Elle vise à simplifier les procédures de dédouanement, réduire le temps de traitement des marchandises aux postes douaniers, limiter les fraudes et la contrebande.

Spécifiquement, avec l’interconnexion entre ces cinq pays de l’Uemoa, les déclarations à partir du Port de Lomé, un des points de transit des marchandises vers les pays enclavés, seront valables aux postes frontières avec le Burkina Faso au nord, constituant ainsi une étape de moins dans le contrôle douanier, apprend-on.

Le Temps avec Agence Ecofin

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 909 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire