Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la construction prochaine d’une usine de recyclage de déchets électroniques à Accra.

Le président de la République du Ghana, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, a annoncé le lancement des travaux de construction d’une usine intégrée de recyclage de déchets électroniques au mois d’octobre prochain. L’infrastructure qui sera basée à Agbogbloshie, dans la banlieue de la capitale Accra, est une retombée du passage en 2016 de la déclaration sur le contrôle et la gestion des déchets électroniques et dangereux en loi dont la phase opérationnelle débute en octobre 2018.

Cette loi qui confie à la société SGS, la construction de l’usine de recyclage, lui attribue aussi les tâches de vérification, d’évaluation et de collecte de l’écotaxe de recyclage anticipé sur tous les équipements électriques et électroniques de tous les pays exportateurs. Selon le président Akufo-Addo, à travers cette usine, le Ghana est « sur le point de mettre un terme à ce défi environnemental mondial [la pollution électronique croissante avec le développement du monde numérique], qui devient rapidement une menace pour la sécurité nationale pour la plupart des gouvernements du continent».

Le chef de l’Etat qui s’exprimait lors du lancement du programme national intégré de gestion des déchets électroniques, le 29 août 2018, a également indiqué qu’un réseau de centres de collecte soutiendra l’usine de recyclage dans son travail au regard du volume de déchets électroniques, accumulé au fil des ans dans le pays.

Le Temps avec Agence Ecofin

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article