Reporters sans frontières « débloque » son site internet en Egypte

L’organisation Reporters sans frontières (RSF), annonce avoir décidé de « contourner la censure » et débloqué son site internet en Egypte depuis le 10 aout..

Plus de 500 sites d’informations ou d’ONG sont actuellement bloqués en Egypte, selon l’Association pour la liberté de pensée et d’expression (AFTE) basée au Caire.

« Pour dénoncer cet emprisonnement virtuel des journalistes, RSF a décidé de contourner cette censure en remettant son site en ligne », a déclaré l’ONG dans un communiqué. Le site avait été rendu inaccessible depuis un an.

Parmi les sites bloqués en Egypte, figurent des sites nationaux ou internationaux d’information indépendants, proches de l’opposition ou modérément critiques.

Les organisations de défense des droits de l’Homme dénoncent régulièrement la violation de la liberté d’expression sous le régime du président Abdel Fattah al-Sissi.

« Cette censure en ligne constitue le côté pile du modèle répressif que veut généraliser le régime égyptien. Il s’agit de mettre les journalistes +en mode silencieux+ pour mieux diffuser le contenu pro-régime », a déclaré Elodie Vialle, responsable du Bureau Journalisme et Technologie à RSF.

L’initiative de RSF s’inscrit dans le cadre de son opération « Collateral Freedom » (liberté collatérale) qui permet de contourner la censure via la technique du « mirroring » (ou du « miroir ») qui consiste à « dupliquer les sites censurés et à en héberger des copies sur des serveurs de +géants+ du web », selon l’organisation.

En juillet, le Parlement a voté une loi renforçant le contrôle de l’Etat sur les sites internet.

Le Temps avec AFP

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 915 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire