L’actualité vue par Le Temps du Togo

Sénégal: Le groupe de presse Wal Fadjjri perd son fondateur

L’un des pionniers de la presse privée Sénégalaise, patron du…

Tennis : Nouvelles courts pour encourager la pratique de la discipline

Deux courts de tennis ainsi que des bâtiments administratifs et…

ONMT: Tous les médecins ne sont pas inscrits à l’ordre

L’Ordre national des médecins, ONMT, a organisé ses premières journées…

Un journaliste rwandais accusé de "terrorisme"

Un journaliste rwandais, pigiste pour le service local de la…

Eduquer à la paix par le dialogue inter religieux

Des acteurs communautaires ont échangé le 26 novembre à Sokodé…

Nigeria : Des programmes pour former les détenus dans les prisons

Les autorités des Services pénitentiaires au Nigéria (NPS) tentent de…

Le diocèse de Dapaong consacre trois nouveaux prêtres

Trois diacres du diocèse de Dapaong ont été ordonnés prêtres.…

Centrafrique : Un prêtre retrouvé calciné après les combats à Alindao

"On a retrouvé son corps, calciné", a déclaré l'abbé Mathieu…

Les pharmaciens mobilisés contre l’usage excessif des antibiotiques

Les pharmaciens célèbrent leur semaine au Togo. Pour cette nouvelle…

Ouganda : Onze écoliers meurent dans l'incendie de leurs dortoirs

Onze jeunes garçons Ougandais ont été tués et 20 grièvement…

Il guettait les proches des patients pour voler leurs motos

Voleur de motos? Un présumé avait sa tactique unique pour…

Togo/Bénin : Négociation pour la délimitation de la frontière maritime

Le Togo et le Bénin négocient la délimitation consensuelle de…

Cameron : Libération de la journaliste anglophone Mimi Mefo

La journaliste anglophone camerounaise, Mimi Mefo, a été libérée samedi…

Tchad : Un an de prison ferme pour "séquestration" d'une mineure

L'époux de la jeune Hawariya, qui l'accusait de l'avoir séquestrée…

eSwatini : La fille du roi, ministre de l'Information du royaume

La fille du roi Mswati III de l'eSwatini, ancien Swaziland,…

Mobilisation pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées

L’Etat togolais mobilise ses partenaires pour la mise en œuvre…

Le Togo accueille un colloque international sur les plantes médicinales

Lomé abritera en décembre un colloque international sur les plantes…

Etude : Des chiens capables de diagnostiquer le paludisme

Des chiens spécialement formés pourraient diagnostiquer le paludisme en flairant…

Niels Högel, «l'infirmier du diable» accusé d'une centaine de meurtres

«Le pire meurtrier d'Allemagne depuis Hitler», «l'infirmier du diable», «le…

Tanzanie : Dar es Salaam appelle à dénoncer les homosexuels

Le gouverneur de Dar es Salaam et environs est en…

Guinée-équatoriale : Alfredo Okenve, a été arrêté et "roué de coups"

Un défenseur des droits humains équato-guinéen, Alfredo Okenve a été…

Gabon : la mouvance Anonymous a attaqué les sites officiels

Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué les attaques…

Indonésie : Un avion de Lion Air parti de Jakarta s'écrase…

Un appareil de la compagnie Lion Air a disparu des radars…

Liberia : Weah annonce la gratuité pour le premier cycle universitaire

Le président du Liberia, GeorgeLe président Georges Weah vient d’annoncer…

François Jeronimo Amorin J., héros de la lutte indépendantiste disparaît.

François Jeronimo Amorin Joao compte parmi les ardents militants ayant…

Canal+ condamnée pour un "éloge appuyé" du Togo

La chaîne française Canal+ a été condamnée par le CSA,…

Le Maroc teste son projet de télémédecine en zone rurale

Le Maroc a lancé, le 22 octobre 2018, la phase…

Raila Odinga nommé haut représentant de l'Union africaine

L’Union africaine nomme l’opposant kényan, Raila Odinga haut représentant de…

Arrestation pour contrefaçon de la quinine en RDC 

Deux responsables d'un des plus grands laboratoires pharmaceutiques en RDC…

Ethiopie : au moins 120 clous extraits de l'estomac d'un patient

Des médecins d'un hôpital de la capitale éthiopienne ont extrait…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Quand Alpha Condé ridiculisa Payadoua Boukpessi

Ce n’est pas une légende urbaine. Le président guinéen a un franc-parler qui décoiffe. Enseignant de droit dans un passé lointain, le professeur Alpha Condé ne s’embarrasse pas pour autant de circonlocution. Malinké, il fuit les enflures de sa langue maternelle.  C’est un tout-droit. Lors de la énième partie du dialogue intertogolais, Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson et le ministre Payadowa Boukpessi  ont fait les frais du style décapant du chef de l’Etat guinéen. Sa méthode diffère du Ghanéen.  Nana Akufo-Addo est soft, diplomate même. S’il a par exemple reproché au pouvoir d’avoir travesti sa parole quant à l’interdiction des manifestations de la Coalition, il évite de le dire publiquement. A l’opposé, le Guinéen, en bon Malinké élevé dans un milieu soussou,  rue dans les brancards  médiatiques et déballe tout. A l’Hôtel du 2 février, Alpha Condé est passablement énervé. Pour la première fois, il est confronté à la course de haies que subit le facilitateur ghanéen Akufo-Addo. Comme à l’accoutumée – c’est ainsi que procède Akufo-Addo -,  les facilitateurs rencontrent chacune des parties en aparté avant de soumettre leur synthèse à la plénière. La délégation du pouvoir ouvre le bal.  Elle est composée du Premier ministre Komi Klassou, Payadowa Boukpessi,  ministre en charge de la Décentralisation,  du général Damehane Yark ,  en charge de la Sécurité, et du très volubile Gilbert Bawara, ainsi que des membres du parti UNIR.  Une belle brochette du saint des saints. Alpha Condé et Akufo-Addo demandent aux émissaires de Faure Gnassingbe leur proposition pour une sortie de crise.  La délégation reste taiseuse et se vautre dans les fauteuils regardant honteusement les présidents comme de petites frappes de quartier pris en flagrant délit de vol de poulets. Ils sont venus les mains vides et semblent n’avoir pas l’aplomb pour parler au nom du gouvernement ou de leur parti. Surpris d’une telle absence de pouvoir de la part de politiques pourtant considérées comme des gens de pouvoir, Alpha Condé recommande qu’on
fasse appel à Faure Gnassingbé.

Les marionnettes de Faure Gnassingbe

Dans l’intervalle, les deux facilitateurs reçoivent la Coalition. On connait la suite : les réformes normatives, l’offre d’un gouvernement de Transition et  le monitoring international des législatives, l’arrivée de Faure Gnassingbé, et cette synthèse alambiquée des deux facilitateurs quant à l’organisation ou non des élections en novembre. A juste titre, Brigitte Adjamagbo-Johnson entrave  couic  du texte et demande des éclairages. Alpha Condé intervient pour remonter les bretelles à la coordinatrice de la C14 avec un «Brigitte, je parle français!».
Ce qui a le don de susciter un rire gras chez le grassouillet Boukpessi qui s’agitait dans son fauteuil comme un cul-terreux de Sotouboua. Ce manque d’élégance du ministre n’a peut-être pas échappé à l’attention de Condé. Alors quand le ministre en charge de l’interdiction des manifestations intervint pour protester contre l’observation de Brigitte Adjamagbo-Johnson quant à l’impossibilité d’organiser les élections en novembre prochain, le président guinéen est énergique : « Tais-toi ! Tais-toi là-bas ! Tout à l’heure quand il s’était agi de parler au nom du gouvernement, vous étiez incapables de l’ouvrir, non ? On n’était pas obligés de faire appel à votre chef ? Est-ce que tu es le président du Togo ? Tu es le deuxième président du Togo ? ». Silence sépulcral dans la salle. Au sortir de la rencontre, la délégation gouvernementale  montre une fois de plus qu’elle n’a pas voix au chapitre. Gilbert Bawara évite  dans un premier temps la presse, déclarant n’avoir rien à dire. Mais après un conciliabule avec Komi Klassou et moult appels téléphoniques, Gilbert Bawara retrouve sa voix et revint vers la presse. On l’aura compris, et la preuve est faite  avec ce dernier avatar du dialogue intertogolais que les membres du gouvernement sont des marionnettes et n’ont aucune légitimité ; les vrais décideurs sont ailleurs. Et Faure Gnassingbe parle en leur nom.
Tony Feda

1244 Vues totales 10 Vues ce jour
(Visited 1 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter