Burundi : Les radios BBC et VOA suspendues pour six mois

L’autorité des médias du Burundi a annoncé vendredi la suspension pour six mois de deux radios internationales diffusant au Burundi. BBC et VOA concernées.

L’autorité des médias du Burundi a annoncé vendredi la suspension de deux radios internationales diffusant au Burundi dont la BBC et la Voix de l’Amérique (VOA). La suspension prend effet à compter de lundi. Le communiqué de la suspension intervient au lendemain de la célébration de la journée internationale de la liv=erté de la presse et alors que le pays est en pleine campagne pour le référendum constitutionnel du 17 mai.

Les radios américaine VOA et britannique BBC « sont suspendues de diffusion (…) pendant six mois à partir du 7 mai 2018 », a déclaré à la presse à Bujumbura le président du Conseil National de la Communication (CNC) Karenga Ramadhani, qui a invoqué des « manquements à la loi régissant la presse et à la déontologie ».

Le CNC reproche à VOA d’avoir diffusé des informations « très tendancieuses » et avoir engagé un journaliste « recherché par la justice burundaise ».

La BBC est sanctionnée « pour avoir fait fi » d’une précédente mise en garde et pour des propos « portant même atteinte à la réputation du chef de l’Etat » tenus par un invité dans l’une de ses émissions.

La radio française RFI a reçu de son côté « une mise en garde » pour « un traitement jugé tendancieux et mensonger » d’informations sur le Burundi, à deux reprises.

Deux stations locales, Isanganiro et la CCIB FM+ sont également mises en garde à propos d’un manque de « vérification rigoureuse des sources d’information ».

La suspension des radios VOA et BBC va frapper essentiellement leurs émissions quotidiennes en kirundi (langue nationale du pays) sur la FM. Ces émissions sont très suivies depuis des décennies, notamment dans le monde rural où la population ne parle en grande majorité que la seule langue nationale.

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 894 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Soyez le premier à commenter

Commenter cet article