L’actualité vue par Le Temps du Togo

Claude Le Roy et Arsène Wenger seront décorés par Weah

Les entraîneurs français Claude Le Roy et Arsène Wenger seront…

Addis Abeba se dote d'une usine de valorisation des déchets

L'Ethiopie a inauguré dimanche une usine de valorisation des déchets…

Des vieilles gloires du basket togolais honorées

Un hommage a été rendu le 15 août à cinq…

Yvonne Chaka Chaka nommée ambassadrice de bonne volonté

Annonce de l’Agence NEPAD. Yvonne Chaka Chaka, chanteuse et humanitaire,…

Tanzanie : Un village entier arrêté pour actes inciviques

Tous les habitants de Ngolo, un village du sud de…

Zambie: les appels via réseaux sociaux bientôt tarifés au quotidien

Les appels via internet tendent à supplanter ceux traditionnels. Des…

Nigeria : Samuel Ogundipe jugé pour refus de dévoiler ses sources

Samuel Ogundipe, journaliste nigérian, arrêté après avoir publié un document…

Angola : Le corps de Savimbi sera re-enterré "dignement"

Le corps de Jonas Savimbi, chef historique de la rébellion…

La Fifa menace de suspendre le Nigeria et le Ghana

La Fifa menace de suspendre les fédérations de football du…

Ebola en RDC : déjà Onze décès confirmés dans l'Est

Un nouveau décès parmi les cas confirmés de la maladie…

Instabilité institutionnelle dans une situation de crise

S’exprimant lors d’un atelier, l'universitaire Kpayé Koffi donnait son opinion…

Reporters sans frontières "débloque" son site internet en Egypte

L'organisation Reporters sans frontières (RSF), annonce avoir décidé de "contourner…

Le COPED en campagne pour renforcer les acquis démocratiques

Le Centre d’Observation et de Promotion de l’Etat de Droit,…

Taxe réseaux sociaux en Ouganda : Facebook gèle son investissement

La société Facebook annonce le gel de son projet d’investissement…

Transport aérien : Air CEMAC définitivement liquidée

Les pays membres de la CEMAC liquident la compagnie aérienne…

 Vers une interconnexion électrique Nigéria-Niger-Bénin-Togo-Burkina

Le Fonds Africain de Développement, FAD se propose de financer…

Le club Sara Sports de Bafilo a un nouveau Président

Monsieur Adam Séïdou Nourou a été élu nouveau président du…

Homosexualité: Les Eglises Presbytériennes Togo et Ghana opposées

Le 23ème Synode conjoint des Eglises évangéliques presbytériennes du Togo…

Mexique: Une centaine de passagers survivent à un crash

Une centaine de passagers d'un vol Aeromexico ont survécu le…

Brazzaville : Le pasteur Ntumi désormais libre de ses mouvements

Les autorités congolaise ont officiellement annoncé la fin des poursuites…

Suspension des avantages commerciaux pour vêtements rwandais

Les États-Unis ont suspendu les avantages commerciaux dont bénéficiaient les…

Exemption de visas entre le Togo et la Centrafrique

Le Togo et la Centrafrique ont signé le 29 juillet…

Droits humains au Soudan : Arrestation d'un éminent défenseur

Un éminent défenseur des droits humains au Soudan du Sud,…

Enquête sur la mort suspecte d'un évêque copte en Egypte

La police égyptienne enquête sur la mort dans des circonstances…

Cameroun : 160 détenus s'évadent pendant l'attaque de leur prison

Au moins 160 détenus se sont évadés dimanche à la…

Le foyer Immaculée Don Bosco encourage la protection des enfants…

Le foyer Immaculée Don Bosco a lancé son initiative d’appuyer…

L’enlèvement des ordures de la commune de Kpalimé renforcé

Un tracteur attelé à une remorque pour le ramassage des…

L’ex garde du corps de Ben Laden en liberté provisoire

L'ex-garde du corps présumé de Ben Laden, Sami Idoudi a…

Une Chinoise meurt mordue par un serpent acheté en ligne

Une jeune Chinoise meurt après avoir été mordue par un…

Moov Togo : 28 milliards FCFA pour les nouvelles licences

Il s’agit d'honorer l'acquisition des licences 2G, 3G et 4G…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Comores : Deux ex-présidents soupçonnés de vente de passeports

Une enquête parlementaire aux Comores incrimine deux anciens présidents soupçonnés d’avoir détourné des deniers publics issus de la vente de passeports.

Achevé en décembre 2017, ce rapport parlementaire accuse Ahmed Abdallah Sambi et Ikililou Dhoinine d’avoir participé à une gigantesque fraude et préconise l’ouverture de poursuites judiciaires contre eux.

« Les juridictions pénales doivent être saisies des cas de détournement de deniers publics et de complicités imputables aux présidents et à leurs complices », écrivent ses auteurs. L’affaire a commencé lorsque l’ex-président Sambi a lancé en 2008 un programme destiné à « vendre » la citoyenneté comorienne à des populations apatrides du Koweït et des Emirats arabes unis, connues sous le nom de « Bidouns », contre les investissements des deux pays dans l’archipel. L’accord initial portait sur la naturalisation de 4.000 familles bidouns pour un montant de 200 millions de dollars, destinés à financer des grands travaux d’infrastructures.

Selon les données recueillies, 47.950 passeports ont été émis dans le cadre de ce programme. Mais seule une infime partie a été effectivement délivrée aux Bidouns.

Les auteurs du rapport mettent en cause des « réseaux parallèles mafieux de vente de passeports » avec des « complicités » aussi bien « intérieures » qu' »extérieures » aux Comores.

Exemple, le neveu de l’ex-président Sambi, Abdou Satar, « pouvait aller imprimer autant de passeports qu’il voulait dans les locaux de Semlex (la société chargée de les imprimer) à Bruxelles sans aucun contrôle », assurent-ils.

« Le programme a généré d’importantes ressources financières. Malheureusement une bonne partie des fonds générés n’est pas arrivé dans les caisses de l’Etat ».

Lors de la signature du contrat, l’ex-président Sambi a ainsi reçu une « gratification » de 105 millions de dollars, selon les parlementaires. Cette « enveloppe » relève de « la haute corruption ».

Sambi est aussi accusé d’avoir « consenti à l’ouverture de compte dans les paradis fiscaux » sans pouvoir « justifier l’affectation de ces fonds », ce qui le rend « suspect de détournement de deniers publics », poursuivent les députés.

La même qualification est retenue contre Ikililou Dhoinine, accusé d’avoir ordonné de ne plus verser de fonds publics à la Banque centrale « sans pouvoir expliquer l’utilisation de ces fonds ».

Entendus par la commission d’enquête, les ex-présidents Sambi et Dhoinine ont nié les accusations qui pèsent sur eux.

Le Temps avec AFP

368 Vues totales 1 Vues ce jour
(Visited 1 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter