Célestin Ngango, prêtre congolais kidnappé après la messe de Pâques

L’information est donnée lundi par une ONG de défense des droits de l’homme de la République Démocratique du Congo. Célestin Ngango a été pris pour cible par des assaillants près de sa paroisse de Karambi, dans la province du Nord-Kivu, précise le Centre d’étude pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l’homme (Cepadho) dans un communiqué.

« C’est sur son chemin de retour à Karambi que son véhicule », de type 4X4, a été « intercepté par les assaillants, l’obligeant de descendre du véhicule et de les suivre en brousse », poursuit-il.

L’ONG se dit extrêmement choquée par « cet acte criminel à l’endroit d’un artisan de la paix et dénonce la persistance de cas de kidnappings contre les civils en Territoire de Rutshuru » (ndlr: subdivision du Nord-Kivu).

Un autre prêtre enlevé dans le Nord-Kivu avait été relâché 48 heures plus tard dans le territoire de Beni fin janvier.

Sous tension depuis 23 ans, le Nord-Kivu enregistre une recrudescence des violences depuis fin 2016-2017.

Le Temps avec AFP

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article