L’opposition veut destituer le président Lungu en Zambie

Monsieur Edgar Lungu, président zambien

Le principal parti d’opposition de Zambie a déposé devant le Parlement une motion de destitution du président Edgar Lungu. L’opposition y est minoritaire.

Le principal parti d’opposition de Zambie a déposé devant le Parlement une motion de destitution du président Edgar Lungu, qu’elle accuse depuis des mois de dérive autoritaire, indique une source parlementaire.

La motion présentée par le Parti Uni pour le Développement National (UNDP) sera discutée par les députés le 28 mars.

L’UNPD reproche au chef de l’Etat plusieurs violations de la Constitution, notamment en encourageant la corruption dans les services de l’Etat et en gaspillant l’argent public lors de ses visites à l’étranger.

Edgar Lungu est accusé depuis plusieurs mois par ses adversaires de dérive autoritaire, notamment après l’incarcération pendant quatre mois de son principal rival Hakainde Hichilema et l’instauration pendant trois mois de l’état d’urgence en 2017.

Chef de l’UNDP, M. Hichilema refuse toujours obstinément de reconnaître la victoire de M. Lungu lors de l’élection présidentielle de 2016, qu’il juge entachée de fraudes.

Le Front patriotique (FP) du président Lungu détient la majorité absolue des 167 sièges du Parlement.

Le Temps avec AFP

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article