“Plus de 200” faux magistrats débusqués en RDC

Les autorités de la RDC ont identifié au sein de la magistrature “plus de 200 individus” ne remplissant pas les conditions pour exercer. Corruption élevée !

Une commission d’enquête instituée par les autorités congolaises depuis octobre “a examiné notamment les qualifications, la régularité des conditions de recrutement des magistrats des sièges et des parquets”. Environ quatre mille magistrats civils et militaires sont actuellement en fonction en République Démocratique du Congo.

“Plus de 200 individus” vont devoir être “extirpés du corps de la magistrature pour n’y maintenir que des vrais magistrats”, a affirmé le ministre congolais de la Justice, Thambwe.

“Nous avons écouté le rapport. La commission a pu établir qu’il y a beaucoup d’individus qui sont entrés ou qui sont dans le corps de la magistrature qui ne devraient pas y être”, a ajouté le Ministre.

Depuis l’institution de cette commission, quelques personnes concernées sont déjà aux arrêts pour les cas les plus flagrants, d’autres ont carrément déserté leurs bureaux, a-t-il expliqué.

“Ces individus qui sont entrés dans ce corps de manière irrégulière ont fait les plus grands dégâts dans l’administration de la justice”, a accusé le garde des sceaux congolais. “Ils seront chassés de la magistrature et poursuivis”.

De nombreux justiciables en RDC et des ONG nationales et internationales de défense des droits de l’Homme accusent régulièrement la justice congolaise d’être corrompue et de “rendre des jugements à la tête du client”.

Le Temps avec AFP

Avatar
About Omaboe Akpovi 888 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Be the first to comment

Votre avis sur cet article