Fistule obstétricale : De l’élevage pour soutenir les femmes victimes

Un projet d’amélioration de l’élevage de pintades en soutien aux femmes victimes de la fistule obstétricale voit le jour dans la région des savanes.

L’Organisation Régionale pour la Promotion Sociale et Agricole (OREPSA) basée à Dapaong, a lancé dans l’Oti, un projet d’« Amélioration de l’élevage traditionnel des pintades des femmes vulnérables dans la région des Savanes au nord du Togo ». Durant deux ans, l’association française, Avenir des Jeunes Filles (AJFD), va accompagner 20 femmes des Savanes, victimes de la fistule obstétricale pour obtenir des moyens et subvenir à leurs besoins en soins médicaux, achat d’articles de toilette et de soins personnels, d’habillement et de nourriture.

Les bénéficiaires seront organisées en coopérative et bénéficieront d’une formation sur les techniques d’élevage des pintades. Elles seront appuyées pour construire des poulaillers traditionnels améliorés et à leur équipement afin d’en faire des unités d’élevages-engraisseurs fonctionnelles.

Les femmes recevront des bandes de 45 pintadeaux par an sous forme de crédit volailles avec un suivi vétérinaire. Les femmes de ces communautés sont victimes d’injustices sociales dues aux pesanteurs socio-culturelles, victimes de cette maladie dite ‘’maladie de la honte’’.

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article