L’actualité vue par Le Temps du Togo

Sénégal: Le groupe de presse Wal Fadjjri perd son fondateur

L’un des pionniers de la presse privée Sénégalaise, patron du…

Tennis : Nouvelles courts pour encourager la pratique de la discipline

Deux courts de tennis ainsi que des bâtiments administratifs et…

ONMT: Tous les médecins ne sont pas inscrits à l’ordre

L’Ordre national des médecins, ONMT, a organisé ses premières journées…

Un journaliste rwandais accusé de "terrorisme"

Un journaliste rwandais, pigiste pour le service local de la…

Eduquer à la paix par le dialogue inter religieux

Des acteurs communautaires ont échangé le 26 novembre à Sokodé…

Nigeria : Des programmes pour former les détenus dans les prisons

Les autorités des Services pénitentiaires au Nigéria (NPS) tentent de…

Le diocèse de Dapaong consacre trois nouveaux prêtres

Trois diacres du diocèse de Dapaong ont été ordonnés prêtres.…

Centrafrique : Un prêtre retrouvé calciné après les combats à Alindao

"On a retrouvé son corps, calciné", a déclaré l'abbé Mathieu…

Les pharmaciens mobilisés contre l’usage excessif des antibiotiques

Les pharmaciens célèbrent leur semaine au Togo. Pour cette nouvelle…

Ouganda : Onze écoliers meurent dans l'incendie de leurs dortoirs

Onze jeunes garçons Ougandais ont été tués et 20 grièvement…

Il guettait les proches des patients pour voler leurs motos

Voleur de motos? Un présumé avait sa tactique unique pour…

Togo/Bénin : Négociation pour la délimitation de la frontière maritime

Le Togo et le Bénin négocient la délimitation consensuelle de…

Cameron : Libération de la journaliste anglophone Mimi Mefo

La journaliste anglophone camerounaise, Mimi Mefo, a été libérée samedi…

Tchad : Un an de prison ferme pour "séquestration" d'une mineure

L'époux de la jeune Hawariya, qui l'accusait de l'avoir séquestrée…

eSwatini : La fille du roi, ministre de l'Information du royaume

La fille du roi Mswati III de l'eSwatini, ancien Swaziland,…

Mobilisation pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées

L’Etat togolais mobilise ses partenaires pour la mise en œuvre…

Le Togo accueille un colloque international sur les plantes médicinales

Lomé abritera en décembre un colloque international sur les plantes…

Etude : Des chiens capables de diagnostiquer le paludisme

Des chiens spécialement formés pourraient diagnostiquer le paludisme en flairant…

Niels Högel, «l'infirmier du diable» accusé d'une centaine de meurtres

«Le pire meurtrier d'Allemagne depuis Hitler», «l'infirmier du diable», «le…

Tanzanie : Dar es Salaam appelle à dénoncer les homosexuels

Le gouverneur de Dar es Salaam et environs est en…

Guinée-équatoriale : Alfredo Okenve, a été arrêté et "roué de coups"

Un défenseur des droits humains équato-guinéen, Alfredo Okenve a été…

Gabon : la mouvance Anonymous a attaqué les sites officiels

Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué les attaques…

Indonésie : Un avion de Lion Air parti de Jakarta s'écrase…

Un appareil de la compagnie Lion Air a disparu des radars…

Liberia : Weah annonce la gratuité pour le premier cycle universitaire

Le président du Liberia, GeorgeLe président Georges Weah vient d’annoncer…

François Jeronimo Amorin J., héros de la lutte indépendantiste disparaît.

François Jeronimo Amorin Joao compte parmi les ardents militants ayant…

Canal+ condamnée pour un "éloge appuyé" du Togo

La chaîne française Canal+ a été condamnée par le CSA,…

Le Maroc teste son projet de télémédecine en zone rurale

Le Maroc a lancé, le 22 octobre 2018, la phase…

Raila Odinga nommé haut représentant de l'Union africaine

L’Union africaine nomme l’opposant kényan, Raila Odinga haut représentant de…

Arrestation pour contrefaçon de la quinine en RDC 

Deux responsables d'un des plus grands laboratoires pharmaceutiques en RDC…

Ethiopie : au moins 120 clous extraits de l'estomac d'un patient

Des médecins d'un hôpital de la capitale éthiopienne ont extrait…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Dialogue:   Nana Akufo-Addo favorable à un régime de transition ?

Aux antipodes du pouvoir et de l’opposition, le président Nana Akufo-Addo pencherait pour un gouvernement de transition devant conduire les réformes et les élections.

Le salut du Togo viendra-t-il par le Ghana ? La reprise du dialogue dans quelques jours le fera savoir. Si le présent dialogue sous l’égide du Ghana est une mi-temps pour les parties au conflit en vue de recharger leurs batteries, le président Nana Akufo-Addo veut bien trouver une solution idoine, en tout cas loin des  solutions bancales diplomatiques. Pour des raisons de prestige personnel mais aussi de politique intérieure, il voudrait mettre fin à une crise qui semble insurmontable pour les parties.

Parfaitement francophone voire francophile, le Ghanéen se met au-dessus des parties. Il lui arrive de faire de fortes réparties dans la langue de Voltaire, clouant le bec aux parties. Il impose sa notoriété, se montre ferme à l’égard de toutes les parties, surtout du pouvoir en place. A tous, il dira ses vérités, sèches voire brutales. La délégation du pouvoir en sait quelque chose, de sources proches de la présidence de la République.

Quand par exemple, la délégation du pouvoir exige avant la libération des détenus que la coalition fasse une déclaration de compassion vis-à-vis des victimes militaires. Le président ghanéen dit :  «Vous-même connaissez la brutalité de votre armée. Feriez-vous une déclaration à l’égard des civils tués par l’armée ? », dit Nana Akufo-Addo aux représentants du pouvoir. «Je préfère que l’on pense à l’avenir», ajoute-t-il.

De même, « le document que vous tenez en main, vos adversaires le contestent« , dira-t-il sèchement au ministre Payadowa Boukpessi qui exhibe le code électoral pour justifier la volonté du pouvoir d’aller au référendum et aux législatives sans tenir compte des dispositions du dialogue.

 Un Gouvernement de transition pour conduire les réformes et les élections

Le médiateur demande aux parties les questions autour du retour à la Constitution de 1992.  La  délégation UNIR met 10 minutes pour répondre au président ghanéen : elle ne veut en aucun cas un retour à la constitution originelle de 1992 et rejette tout dispositif législatif contraire à l’éligibilité de Faure Gnassingbé en 2020.

Son de cloche opposé chez la Coalition. Le retour à la Constitution originelle de 1992 et le départ de Faure Gnassingbe au plus tard en 2020.

A l’opposition, le Ghanéen aurait confié : «Je ne prends pas parti. Ce que vous cherchez ne peut pas s’obtenir par voie de négociations, dit  Akufo-Addo. La conquête du pouvoir doit se faire étape par étape. C’est ma conviction personnelle »

Le Ghanéen proposerait « la solution la moins coûteuse », c’est-à-dire une stratégie qui aboutit au «maximum de réformes pour gagner les élections».

Pour le Ghanéen, dans l’état actuel des rapports de force, Faure Gnassingbe ne peut quitter le pouvoir qu’à la suite d’une révolution. Or, on n’en est loin pour le moment.

Et le président Akufo-Addo de décliner ses souhaits en grandes et petites réformes. Les grandes : la limitation du mandat présidentiel et le mode de scrutin, les modalités de désignation et les prérogatives du Premier ministre. Et surtout, il demande l’introduction d’une clause de restriction de modification de la constitution afin d’éviter à l’avenir les toilettages à l’envie.

Il propose également les réformes du cadre électoral ainsi qu’un Gouvernement de Transition chargé de conduire les réformes puis d’organiser des «élections transparentes».

Le Ghanéen n’a pas encore défini les modalités de ce gouvernement de transition censé apporter la solution d’une crise qui dure depuis le 5 octobre 1990 et devant mettre fin à plus de 50 ans de règne sans partage d’un pouvoir militaro-civil dirigé par la famille Gnassingbé.

764 Vues totales 1 Vues ce jour
(Visited 91 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter