L’actualité vue par Le Temps du Togo

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Dialogue:   Nana Akufo-Addo favorable à un régime de transition ?

Aux antipodes du pouvoir et de l’opposition, le président Nana Akufo-Addo pencherait pour un gouvernement de transition devant conduire les réformes et les élections.

Le salut du Togo viendra-t-il par le Ghana ? La reprise du dialogue dans quelques jours le fera savoir. Si le présent dialogue sous l’égide du Ghana est une mi-temps pour les parties au conflit en vue de recharger leurs batteries, le président Nana Akufo-Addo veut bien trouver une solution idoine, en tout cas loin des  solutions bancales diplomatiques. Pour des raisons de prestige personnel mais aussi de politique intérieure, il voudrait mettre fin à une crise qui semble insurmontable pour les parties.

Parfaitement francophone voire francophile, le Ghanéen se met au-dessus des parties. Il lui arrive de faire de fortes réparties dans la langue de Voltaire, clouant le bec aux parties. Il impose sa notoriété, se montre ferme à l’égard de toutes les parties, surtout du pouvoir en place. A tous, il dira ses vérités, sèches voire brutales. La délégation du pouvoir en sait quelque chose, de sources proches de la présidence de la République.

Quand par exemple, la délégation du pouvoir exige avant la libération des détenus que la coalition fasse une déclaration de compassion vis-à-vis des victimes militaires. Le président ghanéen dit :  «Vous-même connaissez la brutalité de votre armée. Feriez-vous une déclaration à l’égard des civils tués par l’armée ? », dit Nana Akufo-Addo aux représentants du pouvoir. «Je préfère que l’on pense à l’avenir», ajoute-t-il.

De même, « le document que vous tenez en main, vos adversaires le contestent« , dira-t-il sèchement au ministre Payadowa Boukpessi qui exhibe le code électoral pour justifier la volonté du pouvoir d’aller au référendum et aux législatives sans tenir compte des dispositions du dialogue.

 Un Gouvernement de transition pour conduire les réformes et les élections

Le médiateur demande aux parties les questions autour du retour à la Constitution de 1992.  La  délégation UNIR met 10 minutes pour répondre au président ghanéen : elle ne veut en aucun cas un retour à la constitution originelle de 1992 et rejette tout dispositif législatif contraire à l’éligibilité de Faure Gnassingbé en 2020.

Son de cloche opposé chez la Coalition. Le retour à la Constitution originelle de 1992 et le départ de Faure Gnassingbe au plus tard en 2020.

A l’opposition, le Ghanéen aurait confié : «Je ne prends pas parti. Ce que vous cherchez ne peut pas s’obtenir par voie de négociations, dit  Akufo-Addo. La conquête du pouvoir doit se faire étape par étape. C’est ma conviction personnelle »

Le Ghanéen proposerait « la solution la moins coûteuse », c’est-à-dire une stratégie qui aboutit au «maximum de réformes pour gagner les élections».

Pour le Ghanéen, dans l’état actuel des rapports de force, Faure Gnassingbe ne peut quitter le pouvoir qu’à la suite d’une révolution. Or, on n’en est loin pour le moment.

Et le président Akufo-Addo de décliner ses souhaits en grandes et petites réformes. Les grandes : la limitation du mandat présidentiel et le mode de scrutin, les modalités de désignation et les prérogatives du Premier ministre. Et surtout, il demande l’introduction d’une clause de restriction de modification de la constitution afin d’éviter à l’avenir les toilettages à l’envie.

Il propose également les réformes du cadre électoral ainsi qu’un Gouvernement de Transition chargé de conduire les réformes puis d’organiser des «élections transparentes».

Le Ghanéen n’a pas encore défini les modalités de ce gouvernement de transition censé apporter la solution d’une crise qui dure depuis le 5 octobre 1990 et devant mettre fin à plus de 50 ans de règne sans partage d’un pouvoir militaro-civil dirigé par la famille Gnassingbé.

620 Vues totales 1 Vues ce jour
(Visited 91 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter