Les pâturages nocturnes interdits dans la région des savanes

Les éleveurs de la région des savanes ne pourront plus amener leurs animaux pour brouter la nuit. Ces pâturages nuisent aux paysans en période de récoltes.

Pour renforcer la lutte contre les effets de la transhumance dans la région des savanes, les autorités locales viennent de prendre des dispositions à l’encontre des éleveurs clandestins qui animent les pâturages de nuit.

Dans une concertation initiée par le préfet de l’Oti, le Col Ouadja Gbandi, celui-ci a convié les éleveurs à proscrire les pâturages nocturnes jusqu’à la fin des récoltes prévue normalement pour fin du mois de janvier 2018.

Une série de plaintes avait été reçue de la part des agriculteurs des zones couvertes dont les champs ont été dévastés par des bœufs en cette période de récoltes. Des bœufs sortaient nuitamment pour brouter les champs. Au cours de cette assise, la carte agricole a été présentée à l’assistance. La carte agricole fait la part belle aux différentes cultures qu’on retrouve dans le grand Oti par exemple (maïs, mil, sorgho, arachide, sésame), les cultures de contre saison (riz et haricot local), la culture de rente (coton), et la culture pérenne (le manioc). Actuellement ces cultures sont à l’étape de la récolte. La période de semence se situe entre mai et aout. La période de récolte court d’octobre à fin janvier.

Les causes des dévastations sont constituées de pâturages de nuit, la conduite des bœufs au pâturage par des enfants qui ne suivent pas de près les mouvements de ces animaux. A côté de ces mesures partagées des bois seront mis en terre pour définir les couloirs de passage des animaux à l’abreuvoir ou brouter les herbes. Par rapport aux phénomènes de braquages qui sévissent encore dans le pays, l’assistance a été invitée à collaborer avec les forces de l’ordre.

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 916 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire