Le HCRRUN accélère le processus d’indemnisation des victimes

Mme Awa Nana Daboya, présidente du HCRRUN

Le HCRRUN prépare activement la phase d’indemnisation des victimes des violences politiques perpétrées au Togo. Seules 137 victimes seront prises en compte.

Le 17 novembre, le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) a rencontré des acteurs clés impliqués dans le processus d’indemnisation des victimes des violences politiques. Étaient concernés, le personnel de santé, les huissiers de justice, les représentants des institutions et ministères impliqués ainsi que des leaders religieux.

L’indemnisation constitue un volet dans le processus de réparation et qui consiste à réparer les dommages physique, moral, psychique ou financier causés de 1958 à 2005.

Cette phase d’indemnisation est subdivisée en deux dont la première prend en compte des victimes en situation de vulnérabilité notamment celles fragilisées par la survenance de ces violences et qui ont besoin dans l’immédiat d’un soutien pour s’en sortir (victimes ayant perdu soit un membre ou atteints dans leur intégrité physique ou morale). 137 personnes avaient été identifiées. Elles seront convoyées à Lomé à partir de mi-décembre, pour y subir des consultations, des traitements si possible et bénéficier de leurs indemnisations.

Ces 137 personnes avaient été déjà dénombrées par la Commission Vérité Justice Réconciliation (CVJR), avec des montants préfixés à leur attribuer sous forme d’indemnisation. Une autre phase de l’indemnisation est en cours de préparation.

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article