Les Nations Unies nomment un nouveau Directeur pour UNREC

La Haute-Représentante des Nations Unies pour les affaires de désarmement a nommé M. Anselme Nahmtante Yabouri, nouveau directeur de UNREC.

Avec son siège régional à Lomé, le centre régional de désarmement vient d’accueillir son nouveau directeur et celui-ci a pris fonction depuis le 1er septembre.

Anselme Yabouri a occupé divers autres postes l’ayant amené à effectuer de nombreuses missions de maintien et de consolidation de la paix en Europe de l’Est et en Afrique, plus récemment en tant que Chef des Affaires politiques du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau. Avec ses nombreuses années d’expériences accumulées dans le système des nations Unies, le Togolais vient remplacer à ce poste Mme Ige Olatokoumbo.

C’est depuis 1985 que les Chefs d’État et de gouvernement ont appelé le Secrétaire général des Nations Unies à établir un bureau régional en Afrique aux fins de promouvoir la paix, le désarmement et le développement sur le continent. Le 1er juillet 1986, le Centre régional des Nations Unies pour la paix et le désarmement en Afrique – UNREC, a été mis sur pied avec son siège à Lomé. UNREC étend son champ d’action sur toute l’Afrique. Le Service régional du désarmement exerce les responsabilités de l’ODA au niveau régional et dans une perspective régionale. Il existe deux autres centres régionaux pour le désarmement dans le monde, à Lima, au Pérou, pour l’Amérique latine et les Caraïbes et à Katmandou, au Népal, pour l’Asie et le Pacifique.

L’UNREC a été mandaté, en coopération avec l’Union Africaine, pour fournir aux Etats Membres de la région africaine, sur leur demande, un appui fonctionnel pour les initiatives qu’ils prendront en vue de mener dans la région une action de paix, de limitation des armements et de désarmement.

Soyez le premier à commenter

Vos commentaires sur l'article