Un navire togolais intercepté pour contrebande en Italie

Un navire battant pavillon togolais a été intercepté début novembre en Italie pour contrebande de diesel. L’affaire est compliquée pour le navire togolais.

Le samedi 04 novembre en Italie, la police de la ville de Syracuse a annoncé l’arraisonnement d’un navire battant pavillon togolais, dans les eaux siciliennes, pour contrebande de diesel. Le navire transportait plus de 100 tonnes de diesel chargé en Libye, dans plusieurs citernes cachées. Ceci, pour le compte du marché italien.

Les enquêtes sont en cours pour déterminer l’endroit précis où le combustible a été chargé et l’identité du destinataire du produit. En attendant, le capitaine du navire, un Indonésien de 25 ans, a été inculpé pour trafic et blanchiment d’argent. Cependant, les quatre autres membres de l’équipage ont été relâchés.

La police a refusé de communiquer davantage d’informations sur cette affaire en attendant les premiers résultats de l’enquête. Il faut dire qu’au total 11 autres tonnes de cigarettes de contrebande ont été saisies sur ce navire.

Cette affaire relance le débat sur le vol du pétrole libyen pour le marché italien. La problématique est vieille de plusieurs années, et inquiète les autorités des deux pays.

En octobre dernier, la police italienne avait déjà arrêté six personnes et émis des mandats d’arrêt contre trois personnes toutes impliquées dans un réseau de contrebande de carburant, rappelle Hellenic Shipping News. La nébuleuse a déjà vendu pour 30 millions d’euros de gasoil à des stations-services en Italie et en Europe.

Olivier de Souza, Agence Ecofin

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article