L’actualité vue par Le Temps du Togo

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

Niger : Trois activistes société civile interdits de séjour à Agadez

Venus en séjour à Agadez, trois activistes nigériens, n’ont pu…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Le jeu trouble de la communauté régionale dans la crise togolaise

Hier, trois organisations régionales (et internationales) ont rendu public un communiqué qui défraie déjà la chronique. La CEDEAO, l’Union Africaine et le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel se sont prononcés sur les événements en cours au Togo.

« Les trois organisations prennent acte en particulier de l’adoption du projet de loi constitutionnelle visant à modifier les articles pertinents de la Constitution togolaise. Elles observent que c’est une étape importante pour mettre le Togo en conformité avec les normes démocratiques reflétant les meilleures pratiques en Afrique de l’Ouest« . Mais ces organisations ne se sont pas contentées de ce constat. Elles prennent carrément parti: « Elles appellent le gouvernement à fixer une date pour l’organisation du référendum sur le projet de loi constitutionnelle. Elles encouragent l’opposition à saisir cette occasion pour faire avancer les réformes constitutionnelles. »

Ce qui a surpris plus d’un, c’est que l’organisation sous-régionale s’adjoigne l’Union Africaine et le Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel pour donner un poids à sa déclaration. On se rappelle qu’à la mi-septembre, Marcel de Souza, le Président de la Commission de la CEDEAO a effectué une mission à Lomé. Ses consultations avec les protagonistes s’étaient déroulées dans des conditions peu satisfaisantes, d’après nos informations. Beaucoup de Togolais ne font pas confiance à ce Béninois (présenté comme beau-frère de Faire Gnassingbé) pour conduire la médiation au Togo. L’autre paradoxe c’est que le président en exercice de  la CEDEAO n’est que le chef de l’Etat togolais lui-même.

Il n’en fallait pas plus pour déclencher l’ire des responsables de l’opposition démocratique togolaise. Dans une déclaration rendue publique ce matin les opposants écrivent: « La coalition des quatorze partis politiques de l’opposition et toutes les forces démocratiques togolaises ont pris connaissance avec beaucoup d’étonnement et d’indignation du communiqué conjoint de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de l’Union Africaine (UA) et du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS)« . La coalition a relevé « l’incohérence » dans le communiqué conjoint qui appelle au dialogue tout en demandant au gouvernement du Togo de publier une date pour le référendum constitutionnel.

Sans se laisser émouvoir, la coalition devenue maître de la rue à Lomé et dans les grandes villes du Togo annonce: « En tout état de cause, la coalition et les forces démocratiques réaffirment leur détermination à poursuivre la lutte de libération aux côtés du peuple togolais. »

Il apparaît clairement qu’en prenant position pour la tenue d’un référendum, la CEDEAO et ses partenaires (UA et ONU) ne montrent de dispositions sérieuses pour jouer un rôle dans le rapprochement des positions entre les protagonistes de la crise.  Un sentiment anti-CEDEAO monte déjà au sein de l’opinion togolaise, comme le montre la réaction de Dany Ayida, un spécialiste togolais de la gouvernance démocratique par ailleurs membre d’un mouvement politique pro-démocratique au Togo.

Entre la CEDEAO et l’opposition togolaise, un nouveau bras de fer est ouvert. Les Togolais ont en mémoire la façon désastreuse dont cette organisation (dont le Secrétaire général était Ibn Chambas) avait géré la crise post-électorale de 2005.

L’OIF a annoncé pour sa part qu’elle va envoyer une mission d’évaluation au Togo à partir du 10 octobre.

Après la grande mobilisation organisée hier, l’opposition a appelé la population à manifester aujourd’hui 5 Octobre pour la « marche de la colère ».

Joséphine Bawa

 

2450 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 749 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter