L’actualité vue par Le Temps du Togo

Les pharmaciens mobilisés contre l’usage excessif des antibiotiques

Les pharmaciens célèbrent leur semaine au Togo. Pour cette nouvelle…

Ouganda : Onze écoliers meurent dans l'incendie de leurs dortoirs

Onze jeunes garçons Ougandais ont été tués et 20 grièvement…

Il guettait les proches des patients pour voler leurs motos

Voleur de motos? Un présumé avait sa tactique unique pour…

Togo/Bénin : Négociation pour la délimitation de la frontière maritime

Le Togo et le Bénin négocient la délimitation consensuelle de…

Cameron : Libération de la journaliste anglophone Mimi Mefo

La journaliste anglophone camerounaise, Mimi Mefo, a été libérée samedi…

Tchad : Un an de prison ferme pour "séquestration" d'une mineure

L'époux de la jeune Hawariya, qui l'accusait de l'avoir séquestrée…

eSwatini : La fille du roi, ministre de l'Information du royaume

La fille du roi Mswati III de l'eSwatini, ancien Swaziland,…

Mobilisation pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées

L’Etat togolais mobilise ses partenaires pour la mise en œuvre…

Le Togo accueille un colloque international sur les plantes médicinales

Lomé abritera en décembre un colloque international sur les plantes…

Etude : Des chiens capables de diagnostiquer le paludisme

Des chiens spécialement formés pourraient diagnostiquer le paludisme en flairant…

Niels Högel, «l'infirmier du diable» accusé d'une centaine de meurtres

«Le pire meurtrier d'Allemagne depuis Hitler», «l'infirmier du diable», «le…

Tanzanie : Dar es Salaam appelle à dénoncer les homosexuels

Le gouverneur de Dar es Salaam et environs est en…

Guinée-équatoriale : Alfredo Okenve, a été arrêté et "roué de coups"

Un défenseur des droits humains équato-guinéen, Alfredo Okenve a été…

Gabon : la mouvance Anonymous a attaqué les sites officiels

Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué les attaques…

Indonésie : Un avion de Lion Air parti de Jakarta s'écrase…

Un appareil de la compagnie Lion Air a disparu des radars…

Liberia : Weah annonce la gratuité pour le premier cycle universitaire

Le président du Liberia, GeorgeLe président Georges Weah vient d’annoncer…

François Jeronimo Amorin J., héros de la lutte indépendantiste disparaît.

François Jeronimo Amorin Joao compte parmi les ardents militants ayant…

Canal+ condamnée pour un "éloge appuyé" du Togo

La chaîne française Canal+ a été condamnée par le CSA,…

Le Maroc teste son projet de télémédecine en zone rurale

Le Maroc a lancé, le 22 octobre 2018, la phase…

Raila Odinga nommé haut représentant de l'Union africaine

L’Union africaine nomme l’opposant kényan, Raila Odinga haut représentant de…

Arrestation pour contrefaçon de la quinine en RDC 

Deux responsables d'un des plus grands laboratoires pharmaceutiques en RDC…

Ethiopie : au moins 120 clous extraits de l'estomac d'un patient

Des médecins d'un hôpital de la capitale éthiopienne ont extrait…

Le Togo contre la criminalité faunique et floristique

L’autorité chargée de la protection de l’environnement et des ressources…

Médias/RDC : Cinq journalistes "enlevés" à Kinshasa

Cinq journalistes d'un tri-hebdomadaire paraissant à Kinshasa "enlevés" après la…

Le Togo communique sur l’organisme de sécurité sanitaire des aliments

Le Togo est en chantier pour créer un organisme de…

Vers l’interconnexion des douanes de cinq pays ouest-africains

Réunis à Lomé, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le…

Angola : Le président se réjouit d'avoir freiné la corruption

Le président angolais s'est réjoui des résultats obtenus sur le…

Appel aux bonnes pratiques dans le commerce café-cacao

A l’orée de la campagne de commercialisation du café-cacao, les…

Sierra Leone: le gouvernement annule un contrat avec la Chine

Le gouvernement sierra léonais résilie un contrat de 300 millions $…

L'ancien footballeur Bonaventure Kalou gagne la mairie de Vavoua

L'ancien international ivoirien Bonaventure Kalou a été élu maire de…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Le jeu trouble de la communauté régionale dans la crise togolaise

Hier, trois organisations régionales (et internationales) ont rendu public un communiqué qui défraie déjà la chronique. La CEDEAO, l’Union Africaine et le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel se sont prononcés sur les événements en cours au Togo.

« Les trois organisations prennent acte en particulier de l’adoption du projet de loi constitutionnelle visant à modifier les articles pertinents de la Constitution togolaise. Elles observent que c’est une étape importante pour mettre le Togo en conformité avec les normes démocratiques reflétant les meilleures pratiques en Afrique de l’Ouest« . Mais ces organisations ne se sont pas contentées de ce constat. Elles prennent carrément parti: « Elles appellent le gouvernement à fixer une date pour l’organisation du référendum sur le projet de loi constitutionnelle. Elles encouragent l’opposition à saisir cette occasion pour faire avancer les réformes constitutionnelles. »

Ce qui a surpris plus d’un, c’est que l’organisation sous-régionale s’adjoigne l’Union Africaine et le Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel pour donner un poids à sa déclaration. On se rappelle qu’à la mi-septembre, Marcel de Souza, le Président de la Commission de la CEDEAO a effectué une mission à Lomé. Ses consultations avec les protagonistes s’étaient déroulées dans des conditions peu satisfaisantes, d’après nos informations. Beaucoup de Togolais ne font pas confiance à ce Béninois (présenté comme beau-frère de Faire Gnassingbé) pour conduire la médiation au Togo. L’autre paradoxe c’est que le président en exercice de  la CEDEAO n’est que le chef de l’Etat togolais lui-même.

Il n’en fallait pas plus pour déclencher l’ire des responsables de l’opposition démocratique togolaise. Dans une déclaration rendue publique ce matin les opposants écrivent: « La coalition des quatorze partis politiques de l’opposition et toutes les forces démocratiques togolaises ont pris connaissance avec beaucoup d’étonnement et d’indignation du communiqué conjoint de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de l’Union Africaine (UA) et du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS)« . La coalition a relevé « l’incohérence » dans le communiqué conjoint qui appelle au dialogue tout en demandant au gouvernement du Togo de publier une date pour le référendum constitutionnel.

Sans se laisser émouvoir, la coalition devenue maître de la rue à Lomé et dans les grandes villes du Togo annonce: « En tout état de cause, la coalition et les forces démocratiques réaffirment leur détermination à poursuivre la lutte de libération aux côtés du peuple togolais. »

Il apparaît clairement qu’en prenant position pour la tenue d’un référendum, la CEDEAO et ses partenaires (UA et ONU) ne montrent de dispositions sérieuses pour jouer un rôle dans le rapprochement des positions entre les protagonistes de la crise.  Un sentiment anti-CEDEAO monte déjà au sein de l’opinion togolaise, comme le montre la réaction de Dany Ayida, un spécialiste togolais de la gouvernance démocratique par ailleurs membre d’un mouvement politique pro-démocratique au Togo.

Entre la CEDEAO et l’opposition togolaise, un nouveau bras de fer est ouvert. Les Togolais ont en mémoire la façon désastreuse dont cette organisation (dont le Secrétaire général était Ibn Chambas) avait géré la crise post-électorale de 2005.

L’OIF a annoncé pour sa part qu’elle va envoyer une mission d’évaluation au Togo à partir du 10 octobre.

Après la grande mobilisation organisée hier, l’opposition a appelé la population à manifester aujourd’hui 5 Octobre pour la « marche de la colère ».

Joséphine Bawa

 

2678 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 749 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter