L’actualité vue par Le Temps du Togo

RDC : Au moins 890 morts dans les violences à Yumbi

Au moins 890 personnes ont été tuées lors de violences…

Tchad: Des proches de la famille Déby éjectent une ministre

Au Tchad, la ministre des NTIC a été virée de…

Le Ghana souhaite canaliser les dérapages budgétaires

Le Ghana a annoncé la création de deux Conseils destinés…

Football : L’ancien international togolais, Aguzé Dotsé est décédé

La mauvaise nouvelle a été diffusée le 25 décembre 2018…

RDC : Arrêté et tabassé pour avoir couvert un meeting d'opposition

"Journaliste en danger" dénonce l'arrestation d'un journaliste qui a été…

Sénégal: Le groupe de presse Wal Fadjjri perd son fondateur

L’un des pionniers de la presse privée Sénégalaise, patron du…

Tennis : Nouvelles courts pour encourager la pratique de la discipline

Deux courts de tennis ainsi que des bâtiments administratifs et…

ONMT: Tous les médecins ne sont pas inscrits à l’ordre

L’Ordre national des médecins, ONMT, a organisé ses premières journées…

Un journaliste rwandais accusé de "terrorisme"

Un journaliste rwandais, pigiste pour le service local de la…

Eduquer à la paix par le dialogue inter religieux

Des acteurs communautaires ont échangé le 26 novembre à Sokodé…

Nigeria : Des programmes pour former les détenus dans les prisons

Les autorités des Services pénitentiaires au Nigéria (NPS) tentent de…

Le diocèse de Dapaong consacre trois nouveaux prêtres

Trois diacres du diocèse de Dapaong ont été ordonnés prêtres.…

Centrafrique : Un prêtre retrouvé calciné après les combats à Alindao

"On a retrouvé son corps, calciné", a déclaré l'abbé Mathieu…

Les pharmaciens mobilisés contre l’usage excessif des antibiotiques

Les pharmaciens célèbrent leur semaine au Togo. Pour cette nouvelle…

Ouganda : Onze écoliers meurent dans l'incendie de leurs dortoirs

Onze jeunes garçons Ougandais ont été tués et 20 grièvement…

Il guettait les proches des patients pour voler leurs motos

Voleur de motos? Un présumé avait sa tactique unique pour…

Togo/Bénin : Négociation pour la délimitation de la frontière maritime

Le Togo et le Bénin négocient la délimitation consensuelle de…

Cameron : Libération de la journaliste anglophone Mimi Mefo

La journaliste anglophone camerounaise, Mimi Mefo, a été libérée samedi…

Tchad : Un an de prison ferme pour "séquestration" d'une mineure

L'époux de la jeune Hawariya, qui l'accusait de l'avoir séquestrée…

eSwatini : La fille du roi, ministre de l'Information du royaume

La fille du roi Mswati III de l'eSwatini, ancien Swaziland,…

Mobilisation pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées

L’Etat togolais mobilise ses partenaires pour la mise en œuvre…

Le Togo accueille un colloque international sur les plantes médicinales

Lomé abritera en décembre un colloque international sur les plantes…

Etude : Des chiens capables de diagnostiquer le paludisme

Des chiens spécialement formés pourraient diagnostiquer le paludisme en flairant…

Niels Högel, «l'infirmier du diable» accusé d'une centaine de meurtres

«Le pire meurtrier d'Allemagne depuis Hitler», «l'infirmier du diable», «le…

Tanzanie : Dar es Salaam appelle à dénoncer les homosexuels

Le gouverneur de Dar es Salaam et environs est en…

Guinée-équatoriale : Alfredo Okenve, a été arrêté et "roué de coups"

Un défenseur des droits humains équato-guinéen, Alfredo Okenve a été…

Gabon : la mouvance Anonymous a attaqué les sites officiels

Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué les attaques…

Indonésie : Un avion de Lion Air parti de Jakarta s'écrase…

Un appareil de la compagnie Lion Air a disparu des radars…

Liberia : Weah annonce la gratuité pour le premier cycle universitaire

Le président du Liberia, GeorgeLe président Georges Weah vient d’annoncer…

François Jeronimo Amorin J., héros de la lutte indépendantiste disparaît.

François Jeronimo Amorin Joao compte parmi les ardents militants ayant…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Réformes constitutionnelles: Les députés d’UNIR et de l’opposition dos à dos

A l’Assemblée Nationale du Togo, les jours se passent et se ressemblent. Les débats entre les élus n’ont rien donné de substantiel aujourd’hui. Les travaux ont eu lieu au sein de la Commission des lois. Le gouvernement était représenté par 3 ministres: Pius Agbétomey, Garde des sceaux ministre de la justice chargé des relations avec le parlement, Payadowa Boukpessi, ministre de l’administration territoriale et Octave Nikoué Broom, ministre de l’enseignement supérieur.

Dialogue de sourds

L’exécutif était arrivé avec un nouvel exposé des motifs. Ce dernier soutient que le blocage des réformes était la faute de l’opposition. Les élus de l’opposition n’ont pa voulu se laisser faire. Ils ont réfuté cet argumentaire en démontrant comment le pouvoir (gouvernement et Assemblée avait torpillé toutes les initiatives de réformes ou avait refusé d’appliquer l’accord politique global.

L’opposition a campé sur sa position: exigeant le retour pur et simple à la Constitution de 1992. Quand aux députés d’UNIR, ils n’ont pas lésiné sur les arguments pour essayer de démontrer le principe de la « non-rétroactivité de la loi ».

Les opposants ont introduit 47 amendements au projet de loi du gouvernement. Ce sont des modifications qui devraient conduire au retour à la constitution originelle de 1992, comme cela était réclamé par l’opposition.  Les amendements ont porté sur le préambule et sur les articles suivants: 4, 5, 48, 51, 52, 53, 54, 55, 56, 57, 58, 59, 60, 62, 64, 65, 66, 67, 70, 74, 77, 78, 79, 81, 91, 95, 96, 97, 98, 100, 101, 104, 107, 127, 129, 132, 133, 144, 145, 152, 153, 154, 155, 156, 157, 158, 159.

Boukpessi comme un taureau dans une arène

Le ministre Boukpessi est l’homme par qui arriva le blocage du jour. Lorsqu’il prit la parole en qualité de commissaire du gouvernement, il a déclaré vertement que « le gouvernement refuse de prendre les amendements » de l’opposition. Cette réaction a suscité une tôlée parmi les participants. Car cela contrevenait clairement avec la pratique parlementaire: les amendements devraient être reçus quelle que soit leur nature, pourvu qu’ils soient introduits par des députés.

Lire aussi: Réformes constitutionnelles par voie parlementaire: les jeux sont faits!

Suite à cette cafouillage, les députés de l’opposition se sont levés pour quitter la salle.

Les lignes n’on pas bougé. Et du côté de l’opposition, on ne jure que par le peuple pour prendre ses responsabilités.

K.T.S.

2796 Vues totales 4 Vues ce jour
(Visited 53 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter