Somalie : test concluant de logiciels limitant l’accès des populations à Internet

La pratique se généralise: prendre alibi sur les dérives des réseaux sociaux et restreindre les libertés. La Somalie tente la limitation d’accès internet.

La réponse que le gouvernement de Somalie a trouvée pour combattre les nombreuses dérives constatées sur les réseaux sociaux et garantir sa sécurité est la limitation de l’accès des populations à Internet et aux réseaux sociaux. D’après Radio Dalsan qui cite une source gouvernementale, le 29 août 2017, les autorités de Mogadiscio ont testé avec succès des logiciels acquis à cet effet. Pendant une vingtaine de minutes, le réseau Internet a été bloqué dans le pays.

La décision du gouvernement somalien de contrôler davantage Internet a été précipitée par la vague de commentaires haineux contre le Premier ministre, Hassan Khaire et le gouvernement, suscitée par la mort de civils dont des enfants dans l’opération militaire contre les extrémistes Shebaab, lancée avec le soutien de troupes américaines le 25 août dernier dans le village de Barire, à 55 km de la capitale Mogadiscio.

Sur Twitter et Facebook, de nombreuses personnes ont appelé la population à s’en prendre aux intérêts publics en signe de protestation.

Suite à la vague de messages haineux contre l’Etat, le Premier ministre a également instruit les membres de son gouvernement de ne plus utiliser, sans une autorisation préalable de ses services, les réseaux sociaux et les autres supports de communication pour échanger avec la population sur les actuels sujets politiques sensibles.

Le Temps avec l’Agence Ecofin

Avatar
A propos Emilie ORONG 669 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire