Marseille : des témoins assistent à un viol en pleine rue

Trois amies qui célébraient leurs retrouvailles à la terrasse d’un café à Marseille ont assisté au viol d’une jeune femme inconsciente et en plein jour.

Témoignage sur Facebook.

Dimanche, Margaret SternSophia Lilya Hocini et Elvire Duvelle-Charles se retrouvent à Marseille pour partager un verre en terrasse, quand elles remarquent qu’un homme “probablement sans domicile fixe”, et qui a depuis été appréhendé, est en train de violer une jeune femme “inconsciente” allongée en pleine rue. La suite, deux d’entre elles la racontent sur Facebook.

Une épreuve difficile pour Margaret qui se dit encore “choquée” : “C’est Elvire qui a remarqué qu’il se passait quelque chose d’anormal (…)”. Un “mec très chiant”, (…) “faisait des mouvements de va et vient” sur une femme allongée et “inconsciente” raconte-t-elle.

Elle ajoute “tous les clients du bar ont aussi commencé à se lever quand ils se sont rendus compte de ce qui se passait, (…) un serveur a même balancé des verres au visage de l’agresseur avant qu’il prenne la fuite”. Sophia précise de son coté qu’il s’agit bien d’ “une pénétration non consentie. Un viol.”

“Même nous, féministes”

Les deux jeunes femmes se disent “féministes”, ce qui n’adoucit pas pour autant la violence de la scène à laquelle elles ont assisté, reconnaissent-elles : “même nous, féministes, nous avons été surprises, nous avons mis un moment à réaliser qu’un viol était en train de se produire silencieusement sous nos yeux, sur la place publique, en pleine après-midi”

Margaret et Sophia ont donc décidé d’agir en rendant public cette histoire et en faisant appel à la responsabilité de chacun. “Depuis que ce viol a eu lieu jusqu’au moment où j’ai décidé de le raconter sur Facebook, des dizaines de femmes en France ont subi la même chose. La majorité ne porteront pas plainte, et seule une infime minorité des agresseurs qui seront entendus par un juge seront condamnés. Lorsque nous sommes témoins d’une agression, il faut réagir, même si parfois c’est compliqué. Il en va de notre responsabilité collective et individuelle.” écrit Margaret. L’homme est en garde à vue

Buzzfeednews.com

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 919 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire