CEDEAO: carburants à faible taux de soufre recommandés dans l’espace

Les ministres de l’énergie de la CEDEAO recommandaient en décembre 2016 l’adoption des carburants à faible taux en souffre dans l’espace. Appel aux actes !

Une feuille de route est en cours d’élaboration dans l’espace pour  la mise en œuvre des recommandations.

Les recommandations d’Abuja avaient appelé à la limitation du taux de soufre des produits pétroliers à partir du 1er juillet 2017 au sein de l’espace régional. Ces recommandations visaient l’horizon 2020 pour la mise à jour dans toutes les raffineries pour produire les carburants à 50 PPM. L’importation des véhicules propres et adaptés est également l’une de ces recommandations d’Abuja.

Les professionnels de l’industrie pétrolière sont en conclave à Lomé afin d’amener à agir autour des réflexions pour élaborer une feuille de route pour la mise en œuvre de ces recommandations en vue de promouvoir des carburants propres dans les pays de la CEDEAO.

Les chiffres disent que le taux de soufre dans le diesel dépasse largement la norme internationale recommandée, selon le dernier rapport de l’ONG Suisse (Public EYE). Celui- ci révèle que la teneur en soufre dans les carburants dans la région ouest africaine varie de 200 à 1000 fois plus élevées que la norme appliquée dans l’espace européen avec une pointe à 3780 PPM.

Il urge donc de sauver la planète du réchauffement et important de réduire de façon significative la pollution atmosphérique générée par les trafics aérien, terrestre et maritime. L’autorité togolaise dit s’inscrire dans la dynamique en soutenant des initiatives visant à préserver un environnement sain pour les générations présentes et futures.

Avatar
A propos Emilie ORONG 692 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire