Mesures préventives pour la sauvegarde de l’environnement et produits halieutiques

Afin de dynamiser le système lagunaire et sa filière poisson, source de richesse et de survie pour les riverains, l’autorité prend des mesures préventives.

La Direction des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Hydraulique sensibilise dans la région maritime sur la nécessité de sauvegarder l’écosystème et les produits halieutiques du système lagunaire et des Lacs Togo. Les membres des comités cantonaux, préfectoral et de la coordination des comités ainsi que les partenaires de la filière sont directement ciblés.

Il s’agi des partages autour du contenu du plan de revalorisation du système lagunaire élaboré depuis 2015 à la suite d’études, sur les actions à mener envers les pêcheurs, femmes fumeuses de poissons, le renforcement des capacités des comités de surveillance du système lagunaire afin d’intégrer le secteur pêche lagunaire à la vision 2030 de développement au Togo.

Il ya un fait qui suscite désapprobation dans les pratiques de pêche actuellement qui est l’utilisation des moustiquaires, des filets à mailles serrées pour la pêche dans la lagune alors que la réglementation l’interdit formellement dans la pêche, une réglementation qui s’étant même aux eaux continentales. Les pêcheurs en viennent à installer des pêcheries sédentaires dans les eaux continentales et utilisent parfois des sennes, drogues, dynamite.

Au Togo, aussi dangereuses qu’elles soient les riverains organisent des cultures maraîchères, le déboisement ou le pâturage le long des berges, le déversement de substances toxiques ou polluantes dans les eaux.

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article