L’actualité vue par Le Temps du Togo

Angola : Filomeno dos Santos incarcéré pour corruption

Le fils de l'ex-président angolais Jose Eduardo dos Santos, Jose…

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Affaire de caches d’armes : Le directeur du protocole de Guillaume Soro convoqué par le procureur

Le directeur du protocole de Guillaume Soro, Souleymane Kamagaté, en audition chez le Procureur pour s’expliquer sur les caches d’armes à son domicile.

L’affaire de plusieurs caches d’armes trouvées à Bouaké, cœur de la mutinerie des ex-rebelles en Côte d’Ivoire, a pris une proportion judiciaire avec la convocation ce 26 mai du directeur du protocole, Souleymane Kamagaté  dit SoulToSoul, par la justice ivoirienne.

Selon notre confrère RFI, M. Souleymane Kamagaté a fait plus d’une heure de démarches administratives à la gendarmerie nationale avant de se présenter pour une audition chez le procureur de la République. SoulToSoul devra s’expliquer sur des caches d’armes trouvées dans une de ses résidences supposées. Ces caches, vidées depuis une dizaine de jours, contiendraient des kalachnikovs, des munitions et des lance-roquettes. Des armes qui se seraient retrouvées dans les mains des mutins auteurs de chaudes revendications de primes non versées à Bouaké et dans d’autres villes de Côte d’Ivoire.

Le procureur lui signifiera sans doute les charges qui pourraient peser contre lui.

L’affaire est plus qu’embarrassante pour Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale dont SoulToSoul est un homme de confiance. Sur Facebook, l’ex-chef des rebelles des Forces Nouvelles de Côte d’Ivoire tente de rassurer ses partisans par une opération de communication adoucissant la gravité de la situation.

Soro, qui sur les réseaux sociaux recommandait à son homme de confiance de dire tout ce qu’il sait pour aider les enquêteurs, précisant en outre que tous ceux qui sont concernés, y compris lui-même, en tant que président de l’Assemblée nationale, devront assumer.

Le dilemme d’Alassane Ouattara

La Côte d’Ivoire est entrée dans la tourmente depuis l’année dernière avec le déclenchement des mutineries récurrentes des ex-rebelles. Parvenu à tout prix au pouvoir suite à une rebellion armée soutenue par la France, Alassane Ouattara paye sans doute le prix de la prise des armes pour s’imposer à la tête d’un pays qui a élu un président de manière somme toute démocratique.

En introduisant ce déséquilibre dans un système démocratique perfectible, il a montré qu’en démocratie, l’alternance peut se faire par le moyen des armes. Aussi récolte-t-il aujourd’hui le vent du désordre semé. Beaucoup d’armes, trop d’armes circulent dans le pays. Et Guillaume Soro ex-chef de la rébellion qui assurait toutes les transactions d’armes, actuellement troisième personnage de l’Etat, est un homme dont le pouvoir ne repose pas que justement sur son aura politique. Il le doit surtout aux armes dont beaucoup essaiment -qui sait – sur le territoire.

En dépit de trois élections (deux législatives et une présidentielle, et un référendum), la Côte d’Ivoire ressemble beaucoup plus à une société en état de guerre civile ou de coup d’Etat larvés.

Pour mettre fin à cette situation de mutinerie qui a conduit à la découverte de la cache d’armes, Alassane Ouattara a le choix entre la manière forte et payer les mutins, en fait ses mercenaires. Un choix cornélien, car avec des armes en vadrouille, le risque d’un conflit incontrôlé n’est pas loin. Mais le versement des primes alors que le budget de l’Etat est déjà soumis à une forte pression serait mal vu des fonctionnaires.

Certes il a cru résolu le problème en écartant Guillaume Soro par une modification de la constitution, le président du parlement n’étant plus désormais le deuxième personnage de l’Etat et son dauphin. Mais son potentiel de déstabilisation reste énorme.

Dans un système où il y a un consensus par recoupement sur la démocratie, on ne prend jamais impunément le pouvoir par les armes.

 

1661 Vues totales 1 Vues ce jour
(Visited 245 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter