L’actualité vue par Le Temps du Togo

L'Ouganda veut éradiquer les jeux d'argent

Le président ougandais a ordonné l'arrêt de la délivrance ou…

RDC : Au moins 890 morts dans les violences à Yumbi

Au moins 890 personnes ont été tuées lors de violences…

Tchad: Des proches de la famille Déby éjectent une ministre

Au Tchad, la ministre des NTIC a été virée de…

Le Ghana souhaite canaliser les dérapages budgétaires

Le Ghana a annoncé la création de deux Conseils destinés…

Football : L’ancien international togolais, Aguzé Dotsé est décédé

La mauvaise nouvelle a été diffusée le 25 décembre 2018…

RDC : Arrêté et tabassé pour avoir couvert un meeting d'opposition

"Journaliste en danger" dénonce l'arrestation d'un journaliste qui a été…

Sénégal: Le groupe de presse Wal Fadjjri perd son fondateur

L’un des pionniers de la presse privée Sénégalaise, patron du…

Tennis : Nouvelles courts pour encourager la pratique de la discipline

Deux courts de tennis ainsi que des bâtiments administratifs et…

ONMT: Tous les médecins ne sont pas inscrits à l’ordre

L’Ordre national des médecins, ONMT, a organisé ses premières journées…

Un journaliste rwandais accusé de "terrorisme"

Un journaliste rwandais, pigiste pour le service local de la…

Eduquer à la paix par le dialogue inter religieux

Des acteurs communautaires ont échangé le 26 novembre à Sokodé…

Nigeria : Des programmes pour former les détenus dans les prisons

Les autorités des Services pénitentiaires au Nigéria (NPS) tentent de…

Le diocèse de Dapaong consacre trois nouveaux prêtres

Trois diacres du diocèse de Dapaong ont été ordonnés prêtres.…

Centrafrique : Un prêtre retrouvé calciné après les combats à Alindao

"On a retrouvé son corps, calciné", a déclaré l'abbé Mathieu…

Les pharmaciens mobilisés contre l’usage excessif des antibiotiques

Les pharmaciens célèbrent leur semaine au Togo. Pour cette nouvelle…

Ouganda : Onze écoliers meurent dans l'incendie de leurs dortoirs

Onze jeunes garçons Ougandais ont été tués et 20 grièvement…

Il guettait les proches des patients pour voler leurs motos

Voleur de motos? Un présumé avait sa tactique unique pour…

Togo/Bénin : Négociation pour la délimitation de la frontière maritime

Le Togo et le Bénin négocient la délimitation consensuelle de…

Cameron : Libération de la journaliste anglophone Mimi Mefo

La journaliste anglophone camerounaise, Mimi Mefo, a été libérée samedi…

Tchad : Un an de prison ferme pour "séquestration" d'une mineure

L'époux de la jeune Hawariya, qui l'accusait de l'avoir séquestrée…

eSwatini : La fille du roi, ministre de l'Information du royaume

La fille du roi Mswati III de l'eSwatini, ancien Swaziland,…

Mobilisation pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées

L’Etat togolais mobilise ses partenaires pour la mise en œuvre…

Le Togo accueille un colloque international sur les plantes médicinales

Lomé abritera en décembre un colloque international sur les plantes…

Etude : Des chiens capables de diagnostiquer le paludisme

Des chiens spécialement formés pourraient diagnostiquer le paludisme en flairant…

Niels Högel, «l'infirmier du diable» accusé d'une centaine de meurtres

«Le pire meurtrier d'Allemagne depuis Hitler», «l'infirmier du diable», «le…

Tanzanie : Dar es Salaam appelle à dénoncer les homosexuels

Le gouverneur de Dar es Salaam et environs est en…

Guinée-équatoriale : Alfredo Okenve, a été arrêté et "roué de coups"

Un défenseur des droits humains équato-guinéen, Alfredo Okenve a été…

Gabon : la mouvance Anonymous a attaqué les sites officiels

Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué les attaques…

Indonésie : Un avion de Lion Air parti de Jakarta s'écrase…

Un appareil de la compagnie Lion Air a disparu des radars…

Liberia : Weah annonce la gratuité pour le premier cycle universitaire

Le président du Liberia, GeorgeLe président Georges Weah vient d’annoncer…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Affaire de caches d’armes : Le directeur du protocole de Guillaume Soro convoqué par le procureur

Le directeur du protocole de Guillaume Soro, Souleymane Kamagaté, en audition chez le Procureur pour s’expliquer sur les caches d’armes à son domicile.

L’affaire de plusieurs caches d’armes trouvées à Bouaké, cœur de la mutinerie des ex-rebelles en Côte d’Ivoire, a pris une proportion judiciaire avec la convocation ce 26 mai du directeur du protocole, Souleymane Kamagaté  dit SoulToSoul, par la justice ivoirienne.

Selon notre confrère RFI, M. Souleymane Kamagaté a fait plus d’une heure de démarches administratives à la gendarmerie nationale avant de se présenter pour une audition chez le procureur de la République. SoulToSoul devra s’expliquer sur des caches d’armes trouvées dans une de ses résidences supposées. Ces caches, vidées depuis une dizaine de jours, contiendraient des kalachnikovs, des munitions et des lance-roquettes. Des armes qui se seraient retrouvées dans les mains des mutins auteurs de chaudes revendications de primes non versées à Bouaké et dans d’autres villes de Côte d’Ivoire.

Le procureur lui signifiera sans doute les charges qui pourraient peser contre lui.

L’affaire est plus qu’embarrassante pour Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale dont SoulToSoul est un homme de confiance. Sur Facebook, l’ex-chef des rebelles des Forces Nouvelles de Côte d’Ivoire tente de rassurer ses partisans par une opération de communication adoucissant la gravité de la situation.

Soro, qui sur les réseaux sociaux recommandait à son homme de confiance de dire tout ce qu’il sait pour aider les enquêteurs, précisant en outre que tous ceux qui sont concernés, y compris lui-même, en tant que président de l’Assemblée nationale, devront assumer.

Le dilemme d’Alassane Ouattara

La Côte d’Ivoire est entrée dans la tourmente depuis l’année dernière avec le déclenchement des mutineries récurrentes des ex-rebelles. Parvenu à tout prix au pouvoir suite à une rebellion armée soutenue par la France, Alassane Ouattara paye sans doute le prix de la prise des armes pour s’imposer à la tête d’un pays qui a élu un président de manière somme toute démocratique.

En introduisant ce déséquilibre dans un système démocratique perfectible, il a montré qu’en démocratie, l’alternance peut se faire par le moyen des armes. Aussi récolte-t-il aujourd’hui le vent du désordre semé. Beaucoup d’armes, trop d’armes circulent dans le pays. Et Guillaume Soro ex-chef de la rébellion qui assurait toutes les transactions d’armes, actuellement troisième personnage de l’Etat, est un homme dont le pouvoir ne repose pas que justement sur son aura politique. Il le doit surtout aux armes dont beaucoup essaiment -qui sait – sur le territoire.

En dépit de trois élections (deux législatives et une présidentielle, et un référendum), la Côte d’Ivoire ressemble beaucoup plus à une société en état de guerre civile ou de coup d’Etat larvés.

Pour mettre fin à cette situation de mutinerie qui a conduit à la découverte de la cache d’armes, Alassane Ouattara a le choix entre la manière forte et payer les mutins, en fait ses mercenaires. Un choix cornélien, car avec des armes en vadrouille, le risque d’un conflit incontrôlé n’est pas loin. Mais le versement des primes alors que le budget de l’Etat est déjà soumis à une forte pression serait mal vu des fonctionnaires.

Certes il a cru résolu le problème en écartant Guillaume Soro par une modification de la constitution, le président du parlement n’étant plus désormais le deuxième personnage de l’Etat et son dauphin. Mais son potentiel de déstabilisation reste énorme.

Dans un système où il y a un consensus par recoupement sur la démocratie, on ne prend jamais impunément le pouvoir par les armes.

 

1946 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 245 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter