Diaspora : La communauté togolaise en Guinée équatoriale demande un consulat

Forte de plus de 3000 âmes, la communauté togolaise présente en Guinée équatoriale demande l’érection d’un bureau consulaire à Bata.

La demande a été faite le 27 avril dernier lors de la célébration du 57ème anniversaire de l’indépendance du Togo. Les Togolais résidents en Guinée équatoriale ont adressé une demande aux autorités du Togo pour l’établissement d’un bureau consulaire. Ils évoquent les problèmes relatifs à l’obtention de certains documents administratifs.

Les Togolais, organisés en communauté nationale, dépendent de l’Ambassade du Mali qui ne travaillerait pas en toute transparence. « Un réseau bien établi de démarcheur véreux leur soutirent de l’argent et font traîner les dossiers », affirment certaines personnes.

Le cas de la Guinée équatoriale n’est pas isolé.  Le Togo mais également plusieurs Etats africains souffrent de ce déficit de représentation diplomatique à l’étranger dont la prise en charge est onéreuse.  Il n’y a pas nécessité pour l’Etat togolais de l’établissement d’une ambassade dans un pays avec lequel il entretient très peu de relations politiques et commerciales. Seul la forte présence de ses ressortissants attirés par le boom économique de cet petit Etat pétrolier peut pousser le Togo à établir  une représentation diplomatique à Bata.

Néanmoins  un bureau consulaire est l’opération la moins coûteuse possible pour le budget du Togo. Et une attente entre les Etats ouest-africains en vue d’une mutualisation des représentations diplomatiques en dehors de l’espace CEDEAO non seulement faciliterait la tâche de leurs ressortissants mais reviendrait moins budgétivore.

 

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article