Fait divers: La police nationale a présenté à la presse un présumé voleur

La Direction centrale de la police judiciaire a présenté ce matin à la presse un présumé voleur avant de le présenter au procureur de la République. 

Il s’agit d’un présumé malfrat de 29 ans nommé B. A. né à Niamey que la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) de Lomé a présenté à la presse ce 23 mai. Le présumé voleur  Il vit á Baguida et serait  revendeur de son état.

Selon la police nationale, il serait un récidiviste, spécialisé dans les effractions des maisons. Il écarterait les protections des fenêtres á l’aide du cric de roues de voitures avant d’entrer dans les maisons où il commettait ses forfaits. Il aurait dérobé dejà cinq millions à ses victimes.

La police nationale refuse toujours d’observer la présomption d’innoncence des personnes interpellées et les présente à la presse. Dans un Etat de droit, ce sont des situations qui peuvent rendre nul un jugement.

Dans sa définition commune, la présomption d’innocence signifie qu’un individu, même suspecté de la commission d’une infraction, ne peut être considéré comme coupable avant d’en avoir été jugé tel par un tribunal.

Juridiquement, la présomption d’innocence est un principe fondamental qui fait reposer sur l’accusation (c’est-à-dire le procureur de la République) la charge de rapporter la preuve de la culpabilité d’un prévenu.

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article