L’actualité vue par Le Temps du Togo

Face à la grogne populaire, Faure Gnassingbé sur les…

Depuis son arrivée au pouvoir en 2005, sous le commandement…

Les Évêques togolais s'engagent pour les réformes politiques

Les chefs de l'Eglise catholique romaine au Togo ne sont…

Réformes constitutionnelles: Les députés d'UNIR et de l'opposition dos à…

A l'Assemblée Nationale du Togo, les jours se passent et…

Réformes constitutionnelles par voie parlementaire: les jeux sont faits!

La session extraordinaire de l'Assemblée Nationale convoquée par le gouvernement…

Agitations cette nuit dans la cellule de Kpatcha Gnassingbé

Kpatcha Gnassingbé, fils d'Eyadema, et demi-frère du Président Faure Gnassingbé,…

La Commission des Réformes a rendu son rapport avec une…

La Commission de Réflexion sur les Réformes politiques, institutionnelles et…

Les Togolais au Sénégal ont manifesté à Dakar

Le réveil des Togolais pour exiger des changements politiques mobilise…

Tribune: Résister en étant radical pour libérer le Togo

Par Le Prof. Ayayi Togoata Apedo-Amah, Universitaire et homme du…

La session parlementaire aussitôt ouverte est ajournée

Comme annoncé la session parlementaire ouverte ce matin avait commencé…

Togo: Début de la session parlementaire sur fond de tension

C'est un dispositif militaire exceptionnel qui a accueilli les député…

Togo, entre pouvoir et opposition, le bras de fer se…

Au cours d'une Conférence de presse tenue hier par les…

Dégoût

Dégoût puant de honte et de laideur ignoble De la cruauté…

Contestations de l'opposition: le pouvoir préfère la dissuasion à la…

Face à la démonstration de force de l'opposition, le pouvoir…

Le parti au pouvoir a déversé ses militants pour contrer…

La situation devient critique à Lomé. UNIR le parti de…

A Lomé, Branle-bas autour de Deckon

Les responsables de l'opposition poussés par les manifestants ont décidé…

Jour 2 de mobilisation au Togo : Les manifestants prennent…

La deuxième journée de manifestations pacifiques pour réclamer les réformes…

Somalie : test concluant de logiciels limitant l’accès des populations à…

La pratique se généralise: prendre alibi sur les dérives des…

Budget de l’Etat : A peine 17 milliards de contribution…

Selon le dernier rapport 2014 de l’initiative pour la transparence…

Transhumance : bilan de la campagne 2017 du comité national

Le comité national de la transhumance est passé au bilan…

Le Togolais, pas brillant en matière de consommation d’alcool

  L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) surveille de très près…

Un marché moderne à bétail inauguré à Cinkassé

Il est construit et inauguré un marché transfrontalier dans l'extrême zone…

Compagnons d'UNIR, le peuple vous invite!

Par Michel Kinvi Nous avons appris que le RPT/UNIR a tenu…

Plusieurs écoles privées fermées au Cameroun

81 écoles privées camerounaises ont été fermées dans le pays…

25ème olympiade panafricaine de mathématiques: médaille de bronze du Togo

Le Togo a obtenu une médaille de bronze à l'édition…

Déclaration naissances : Les enfants lancent un plaidoyer dans le Bas-Mono

Les enfants de la zone sud-est du Togo, Bas-Mono, souvent…

Le corps judiciaire et les dispositions du code sécurité sociale

Des magistrats et avocats ont échangé des informations sur l’interprétation…

Des dizaines de personnalités togolaises à l'étranger dénoncent les violences…

C'est une chose quasi-inédite. Cent-douze (112)Togolais vivant à l'étranger viennent…

Ecotourisme : pirogues modernes pour surveiller les mangroves

La coopération GIZ et une coopérative de solidarité ont conclu…

Libre circulation: Rackets, prélèvements illicites aux postes frontaliers du Togo

Un rapport d’une ONG révèle des pratiques anormales aux postes…

Casques bleus Minusma : un soldat togolais perd la vie

Plusieurs casques bleus togolais ont déjà perdu la vie pour…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

France : Edouard Philippe nommé Premier ministre

Le nouveau premier ministre français est Edouard Philippe, et sa nomination procède d’une intention politique de fracturer le parti Les Républicains.

Après d’interminables heures d’attentes, les journalistes en auront eu pour leur compte. C’est en 10 secondes que le nouveau secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler, a annoncé le nom du  tout nouveau Premier ministre : Edouard Philippe, militant de deux ans au Parti socialiste, ex-rocardien passé du côté de Juppé.

Il est député-maire LR (Les Républicains ) du Havre, juppéiste de la première heure. Âgé de 46 ans, passé par Sciences-Po et l’ENA,  Il a participé à la création de l’Union pour la majorité présidentielle (UMP-rebaptisé Les Républicains) avec Alain Juppé en 2002. Il est également passé par le privé, notamment en 2008, en tant que directeur des affaires publiques d’Areva.

Pendant la primaire de la droite, il est porte-parole d’Alain Juppé, intégrera plus tard l’équipe de François Fillon, avant de se mettre en retrait après la mise en examen du candidat.

Difficultés en perspectives pour constituer une majorité

Selon le porte-parole du candidat macron, Benjamin Griveaux, le nouveau premier ministre est « l’un de ceux qui correspondent très clairement au profil défini… expérience parlementaire, des compétences et des qualités reconnues, à l’évidence. Il y en d’autres qui correspondent à ce profil, mais il en fait partie ».

En nommant Edouard Philippe ce bras droit d’Alain Juppé, le nouveau président Emmanuel Macron reste dans la logique d’un éclatement du théâtre politique français : dynamiter la gauche et la droite et recomposer une force politique située au centre à l’issue des législatives prochaines.

C’est un coup dur pour le parti Les Républicains, passablement affaibli après la défaite de son candidat François Fillon. L’unité du parti devrait pâtir de ce choix qui constitue tout de même un appel d’air pour des hommes et femmes politiques désespérés.

Néanmoins la tâche ne s’annonce pas facile à la fois pour le président Macron, son mouvement La République en Marche et le nouveau premier ministre. Contrairement à l’Allemagne où il y a une majorité de la population acquise aux idées libérales, le premier tour de la présidentielle a montré plutôt  une France encore arc-boutée à l’Etat-Providence et répulsive à l’austérité budgétaire et à la mondialisation.

Pendant la campagne des législatives, le nouveau Premier ministre devra convaincre de la crédibilité du programme libéral de Macron pour avoir une claire adhésion des Français. Sinon il y a un risque de retrouver une scène politique aussi atomisée que le premier tour de la présidentielle, avec un pays tiraillé entre les partisans du social-libéralisme d’une part, les conservateurs de la droite républicaine, les populo-souverainistes, et la France insoumise de la gauche radicale. Pas sûr qu’une carte politique pareille soit propice aux réformes et au redressement d’un pays politiquement et économiquement affaibli dans le coeur de ces citoyens.

581 Vues totales 1 Vues ce jour

Laisser un commentaire

Newsletter