L’actualité vue par Le Temps du Togo

Criminalité : Recrudescence des braquages à Anié

La préfecture de Anié et ses environs connaissent une insécurité…

Le plan secret de Faure Gnassingbé pour surprendre l'opposition

Qu'est-ce qui donc fait courir l'héritier-successeur du Général Eyadema? Depuis…

Tribune de Dany Ayida : Au-delà d’un simple dialogue, négocier…

Nous vous proposons la tribune de Dany K. Ayida, publiée…

Africans Rising: Brève interpellation de quatre activistes pro-démocratie

Brièvement interpellés dans la nuit du 12 au 13 octobre,…

Dany AYIDA: "L'alternance va se réaliser d'ici à 2020 au…

Le Temps vous propose l'interview de Dany Ayida, réalisée par…

Un navire togolais intercepté pour contrebande en Italie

Un navire battant pavillon togolais a été intercepté début novembre…

Justice : Rentrée solennelle 2017-2018 pour le barreau togolais

Le Barreau togolais a effectué, dans la semaine du 13…

Contre cancer du sein : Un site internet dédié par Alafia

Le site internet nocancer.net a été construit et dédié à…

L’Union Européenne s’intéressera aux volontaires nationaux sur ses projets

L’Union européenne et l’agence nationale du volontariat s’accordent sur l’implication…

Danyi abrite un projet d’assainissement pour milieux ruraux

Un projet d’« Appui à l’Assainissement Total piloté par les…

Les Nations Unies nomment un nouveau Directeur pour UNREC

La Haute-Représentante des Nations Unies pour les affaires de désarmement…

Côte d’Ivoire: Action judiciaire contre des opérateurs télécoms

L'Association ivoirienne des consommateurs des services télécoms intente une action…

Construction du tout premier bâtiment pour le CEG Sogou

Le collège d’enseignement général de Sogou (préfecture de Kpendjal) a…

Le footballeur Georges Griffiths tué par des braqueurs à Abidjan

Un joueur ivoirien, Georges Griffiths a été tué par balles…

Cinq présidents ouest africains au chevet de Faure Gnassingbé

Patrice Talon, Christian Kaboré, Nana Akufo-Addo, Alassane Ouattara et Mahamadou…

Eagle/Togo en Croisade contre trafic pointes d’ivoire : un ex marin interpellé

Le nommé Gumédzoé Koffi Mawuli a été interpellé le 02…

Lilian Thuram : L’ex international rejoint les opposants au Franc CFA

Le front anti-FCFA vient de recevoir un soutien, inattendu mais…

Revue à la hausse du budget 2018 de l’Assemblée Nationale

Les députés de l’Assemblée Nationale se sont octroyés environ neuf…

Un ministre tunisien décède lors d'un marathon contre le cancer

Le ministre Tunisien de la Santé est décédé dimanche après…

Remontée du dollar : bonnes et mauvaises nouvelles face au CFA

En un mois le dollar américain a progressé face au…

AFRIQUE Mediapart révèle des preuves d'un montage du procès de…

Alors que le procès de Laurent Gbagbo se poursuit actuellement…

Financement de l’agriculture : Quinze pays africains se concertent

Il est une peine de pouvoir mobiliser des ressources pour…

Burkina : Vers la construction d’un mémorial dédié à Thomas Sankara

Une campagne de collecte de fonds est lancée au Burkina…

"Marche de la colère": des foules, quelques heurts et des…

La deuxième journée de manifestations à l'appel de l'opposition démocratique…

Le jeu trouble de la communauté régionale dans la crise…

Hier, trois organisations régionales (et internationales) ont rendu public un…

A travers le Togo, des centaines de milliers de personnes…

La vague de manifestations contre le régime de Faure Gnassingbé…

La Francophonie dépêche une mission d'évaluation au Togo

Depuis le mois d'Août, le Togo est secoué par une…

Plusieurs jeunes Egyptiens jugés à huis clos pour homosexualité

Dix-sept Egyptiens de 17 à 35 ans, soupçonnés d'être homosexuels,…

Systèmes éducatifs: Les harmoniser avec les exigences du marché travail

Les ministres en charge de systèmes éducatifs de la CEDEAO…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Nigéria : L’émir Sanusi II de Kano accusé de détournement de fonds

L’émir de Kano, Sanusi II, est visé par une enquête du Parlement de Kano pour détournement de fonds, ses partisans parlent d’une cabale politique visant à l’éliminer.

L’émir du Kano est plus que jamais la sellette. Les parlementaires de l’Etat conservateur de Kano ont mis en place le 11 mai dernier, un comité chargé de mener des investigations sur huit allégations le disant pour « détournements de fonds appartenant au conseil de l’émirat ». Le comité doit rendre ses conclusions d’ici deux semaines.

Les charges sont très lourdes.  Menées tout d’abord par l’agence anti-corruption qui a annoncé début mai enquêter sur le conseil de l’émirat sur des faits de détournements de fonds publics portant sur des dépenses de 6 millions naïras soit 11 milliards Cfa. Les dépenses ont servi à acheter  voitures de luxe, affréter des avions, payer des factures de téléphone et d’Internet ainsi que d’autres frais personnels. L’émir rejette les allégations.

Cependant la motion de censure ayant conduit à l’installation du comité d’enquête avait aussi accusé l’émir de « poser d’étranges problèmes religieux et de s’engager en politique » et de ternir l’image du Kano.

De même, un des parlementaires a également indiqué que l’émir  ternit l’image de l’Etat de Kano en portant des accusations de mauvaise gestion sur le gouverneur de Kano, Abdullahi Umar Ganduje, et plusieurs députés de mauvaise gestion de fonds publics pendant un voyage en Chine. L’émir aurait également  « intentionnellement attaqué le président Muhammadu Buhari dès qu’il en avait l’occasion dans les rassemblements publics », selon Le Monde.

Un émir moderne et progressiste contre une société islamo-conservatrice

Et il est fort probable que les accusations ad hominem et ad personae contre l’émir soient en réalité d’ordre politique et visent à contrer son ascension politique. Ancien président de la Banque fédérale du Nigéria, connu pour sa compétence, et fort d’une aura internationale, ce banquier a mis en place une politique de modernisation depuis son arrivée à la tête de l’émirat.

Dans un Etat de Kano islamo-conservateur qui applique la charia depuis 2000, et un Nord du Nigéria malmené par Boko Haram, l’émir a choqué les forces politiques et religieuses par sa volonté de toucher aux traditions indécrottables, signes d’arriération.

Depuis plus d’un an, une équipe de religieux et de juristes rassemblés par l’émir planche sur un projet de Code de la famille, régissant mariage, divorce ou héritage et censé mettre fin aux abus au sein des nombreux foyers polygames. Le code de la famille jugé progressiste et qui fait « beaucoup de faveur à la femme »  va à l’encontre du conservatisme religieux du milieu. Il a ainsi fait des déclarations pour des réformes sociales jugeant obsolètes certaines pratiques traditionnelles.

Dans une région majoritairement musulmane qui tend à reléguer la femme au strict rôle  d’appendice du mâle, l’émir a été vivement critiqué pour s’être fait représenter par sa fille lors d’une cérémonie officielle, en lieu et place des officiels de l’émirat.

Evidemment, les sympathisants de Sanusi II ne l’entendent pas de cette oreille et accusent les dirigeants politiques de Kano de discréditer les réformes progressistes entreprises par l’émir.

En fait, l’émir s’attaque à des acquis d’une classe politique nigériane nordiste réputée corrompue et qui ne vit que par l’exploitation de la misère sociale et de l’ignorance de la multitude.

Chef traditionnel, l’émir dispose cependant de beaucoup d’influences sur l’opinion.

 

853 Vues totales 4 Vues ce jour

Laisser un commentaire

Newsletter