L’actualité vue par Le Temps du Togo

Ecotourisme : pirogues modernes pour surveiller les mangroves

La coopération GIZ et une coopérative de solidarité ont conclu…

Libre circulation: Rackets, prélèvements illicites aux postes frontaliers du Togo

Un rapport d’une ONG révèle des pratiques anormales aux postes…

Casques bleus Minusma : un soldat togolais perd la vie

Plusieurs casques bleus togolais ont déjà perdu la vie pour…

La création d’une monnaie unique de la Cedeao reportée à…

Pas de monnaie unique de la Cedeao en 2020. L’information…

El hadj Kantoutib YANDJA préside Foadan Football Club de Dapaong

Foadan, club de football de première division du Togo prépare…

Mise en œuvre politiques UEMOA: Avancée mitigée du Togo

L’espace UEMOA organise une revue annuelle où chaque pays évalue…

Kpalimé: Comprendre et expliquer l’importance des taxes dans une commune

Kpalimé et d’autres villes pilotes sont en voie d’expérimentation des…

CAN 2019 : Paul Biya s'implique dans l'accélération de construction

Le Président camerounais, Paul Biya s’implique dans l’avancement de préparation…

Marseille : des témoins assistent à un viol en pleine…

Trois amies qui célébraient leurs retrouvailles à la terrasse d’un…

CAN 2019 : Issa Hayatou répond à son successeur Ahmad

L'ancien président de la CAF, Issa Hayatou rumine à peine…

CEMAC : La forte baisse des réserves de change menace le…

Le FCFA menacé de dévaluation. Le FMI confirme les inquiétudes…

Le journaliste américain Garry Iwele interdit de quitter la RDC

Le journaliste indépendant Garry Iwele, basé à Washington, interpellé puis…

Des inspections pédagogiques célèbrent la citoyenneté par des saynètes

Des inspections pédagogiques ont accueilli un festival en cette fin…

Olusegun Obasanjo présente son livre «l’Afrique en marche»

L’écriture est devenue l’une des passions de l’ancien président nigérian,…

Togo recrute Directeur Général pour réguler l'ARCEP

Le Togo dit vouloir nouer avec les principes modernes de…

La CAF rejette les réserves du Togo contre le Bénin

La CAF a rejeté les réserves portées par le Togo…

Environnement : Les communautés Wadagni s’organisent autour de leurs forêts

Les vastes terres de Wadagni étaient prisées du fait de…

L’année scolaire se termine au collège militaire Eyadéma de Tchitchao

Tout se passe en beauté en cette fin d’année pour…

L'académie Kabiyè réactualise ses textes

Les membres de l’académie de langue nationale Kabiyè ont tenu…

Zones minières : nécessité d’un dialogue autour des droits des communautés

Le 25 juillet à Vogan le «dialogue des parties prenantes…

Qualification CHAN : Des réserves dans la double confrontation Togo-Bénin

Le Togo et le Bénin ont joué pour la qualification…

La vingtième promotion EFOFAT accède aux grades de sous-lieutenants

L’Ecole de Formation des Officiers des Forces Armées Togolaises (EFOFAT)…

Quarante entraîneurs togolais en quête de la licence B-CAF

Quarante entraîneurs de football du Togo sont en stage pour…

Les Akposso ont leur concours/festival de danses traditionnelles

Une première édition du festival de danses traditionnelles s'est déroulé…

Le FMI pourrait délocaliser en Chine dans dix ans

Selon la patronne du Fonds Monétaire International, Christine Lagarde, le…

Transport taxi : Le Caire, mégapole la moins chère au monde

Quelles sont les villes où le Taxi coûte le plus…

Elle trouve la mort dans un conflit foncier dans l’Akébou

Mme Tchando Bêta contribuait au revenu de la famille par…

Bassar: Un ponceau réaménagé et réceptionné sur la piste Dimori-Bikpadjabe

Bassar enregistre le désenclavement de deux localités naguère reliées par…

Rd Congo: sanctions envisagées pour les compagnies minières

La banque centrale de la RDC ne va pas du…

Les Etats-Unis opposés au siège de la RDC au Conseil…

Un siège pour la RDC au conseil des droits de…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Veille Economique: Le Togo a des problèmes de gestion de finance publique

Sur un  forum togolais, le président de Veille Economique affirme que vu son niveau d’endettement, le Togo est un pays en quasi faillite malgré ses atouts.

Association créée en 2015, Veille économique intervient régulièrement dans le débat sur les politiques de développement du Togo. Ce matin, son président, Thomas Dodji Nettey Koumou, publie une petite tribune portant sur un accord de financement signé entre le Togo et le Fonds monétaire international dans le cadre d’un programme de Facilité Elargie de Crédit (FEC).

Le Togo a signé le 5 mai dernier, un accord triennal portant sur un prêt de 176,16  millions de DTS (Droit des tirages spéciaux) soit 241,5 millions $. Sur ce prêt tiré en monnaie du FMI,  25,17 millions de DTS 34,5 millions $US  seront immédiatement débloqués pour le gouvernement togolais.

Pour  M. Thomas Dodji Nettey Koumou, l’obtention de ce crédit est la preuve que le Togo a des problèmes de gestion.

« Il faut d’abord comprendre qu’un pays n’a recours au FMI que lorsqu’il a des problèmes de gestion de finance publique. C’est encore plus vrai lorsque vous êtes obligés de passer par le programme de Facilité Elargie de Crédit (FEC) », écrit-il.

Avec cet accord, le FmI oblige le Togo à faire des politiques d’ajustement, c’est-à-dire enfin « d’améliorer notre solde budgétaire par la réduction des dépenses et l’amélioration des recettes notamment fiscales. Pour faire simple, il y a de la douleur devant », ajoute-t-il.

Le Fmi pointe le niveau d’endettement du Togo ces dernières années, surtout depuis l’arrivée de Faure Gnassingbé et sa politique d’investissement dans des infrastructures de transports (routes et aéroport). Ainsi le niveau d’endettement est passé de 48,6% du PIB en 2011 à 80,8% du PIB en 2016 et atteindra  un pic de 81,3% du PIB à la fin de 2017.

«  Je suis en train de vous parler de la dette que vos enfants vont payer, puisque les gouvernants eux ils sont riches ainsi que leurs enfants et ceux de nos compatriotes qui les défendent nuit et jour », s’alarme le dirigeant de Veille économique.

Quand le Togo emprunte pour payer les salaires

Pour étayer son argumentaire sur le surendettement délétère au le pays, le président de Veille économique affirme que « si le Togo était un bien, s’il est vendu aujourd’hui, 80% de l’argent récolté servira à rembourser les créanciers. »

Avant d’ajouter :  «Nous avons au stade actuel un PIB qui est estimé au mieux à 2 800 milliards de FCFA. 80,8% de 2 800 milliards font 2 262 milliards de FCFA. Voilà ce que vous et moi avons comme dette à rembourser. Il parait qu’on a construit des routes avec cet argent. Lorsque vous avez la chance de visiter les pays tels que la Cote d’Ivoire, vous savez ce qu’on appelle route. La durée de vie des routes dans notre pays ne dépasse pas la maturité de la dette qui a servi à construire la route ».

Alors que l’UEMOA dans ses critères de convergence a fixé un endettement ne dépassant pas 70% du PIB, le Togo a explosé ce plafond à cause de l’objectif du gouvernement de financer un développement tiré par celui des infrastructures économiques. Une vue en trompe-l’oeil car la politique de financement des travaux qui est une stratégie de préfinancement peu transparente, plombée par la corruption.

L’encours de la dette publique à fin décembre 2015 est évalué à 1385 Mds de FCFA contre 1167 Mds de FCFA à fin décembre 2014, en hausse de 18,69%. Il est passé à plus de 1500 milliards CFA.

Les principaux créanciers de cette nouvelle  dette extérieure sont la Chine (principalement à travers l’Eximbank), la BOAD, la BID, et les fonds Koweïtiens. En termes de créances bilatérales, les pays dits du Club de Paris sont désormais négligeables dans l’encours de la dette extérieure.

La situation économique du Togo ne fait que s’aggraver au fil des années. De source proche du ministère des finances, le pays emprunte depuis des années pour payer les salaires. C’est dire que la situation n’a guère changé depuis les années 1980 qui ont vu la France faire des appuis budgétaires pour aider Eyadema à payer les salaires des fonctionnaires.

 

682 Vues totales 2 Vues ce jour

Laisser un commentaire

Newsletter