L’actualité vue par Le Temps du Togo

Justice: Condamnations pour deux trafiquants de peaux de pythons

Le commerce de peaux de pythons royaux est réglementé ici…

Lac Nangbéto : Après un repos obligé, la pêche reprend

Le cérémonial est devenu un rituel à chaque nouvelle saison…

Mise à niveau : Conclave des membres de la CENI

La CENI s'organise pour les échéances futures. Quatre jours de…

ONU-Habitat Togo : vers la promotion des établissements urbains décents

Le gouvernement du Togo et ONU-Habitat signent un mémorandum d’entente…

Ist/Vih/Sida : Le Togo et le Bénin en campagne conjointe

Des stratégies de lutte contre les Ist/Vih/Sida se multiplient : une…

Criminalité : Recrudescence des braquages à Anié

La préfecture de Anié et ses environs connaissent une insécurité…

Le plan secret de Faure Gnassingbé pour surprendre l'opposition

Qu'est-ce qui donc fait courir l'héritier-successeur du Général Eyadema? Depuis…

Tribune de Dany Ayida : Au-delà d’un simple dialogue, négocier…

Nous vous proposons la tribune de Dany K. Ayida, publiée…

Africans Rising: Brève interpellation de quatre activistes pro-démocratie

Brièvement interpellés dans la nuit du 12 au 13 octobre,…

Dany AYIDA: "L'alternance va se réaliser d'ici à 2020 au…

Le Temps vous propose l'interview de Dany Ayida, réalisée par…

Un navire togolais intercepté pour contrebande en Italie

Un navire battant pavillon togolais a été intercepté début novembre…

Justice : Rentrée solennelle 2017-2018 pour le barreau togolais

Le Barreau togolais a effectué, dans la semaine du 13…

Contre cancer du sein : Un site internet dédié par Alafia

Le site internet nocancer.net a été construit et dédié à…

L’Union Européenne s’intéressera aux volontaires nationaux sur ses projets

L’Union européenne et l’agence nationale du volontariat s’accordent sur l’implication…

Danyi abrite un projet d’assainissement pour milieux ruraux

Un projet d’« Appui à l’Assainissement Total piloté par les…

Les Nations Unies nomment un nouveau Directeur pour UNREC

La Haute-Représentante des Nations Unies pour les affaires de désarmement…

Côte d’Ivoire: Action judiciaire contre des opérateurs télécoms

L'Association ivoirienne des consommateurs des services télécoms intente une action…

Construction du tout premier bâtiment pour le CEG Sogou

Le collège d’enseignement général de Sogou (préfecture de Kpendjal) a…

Le footballeur Georges Griffiths tué par des braqueurs à Abidjan

Un joueur ivoirien, Georges Griffiths a été tué par balles…

Cinq présidents ouest africains au chevet de Faure Gnassingbé

Patrice Talon, Christian Kaboré, Nana Akufo-Addo, Alassane Ouattara et Mahamadou…

Eagle/Togo en Croisade contre trafic pointes d’ivoire : un ex marin interpellé

Le nommé Gumédzoé Koffi Mawuli a été interpellé le 02…

Lilian Thuram : L’ex international rejoint les opposants au Franc CFA

Le front anti-FCFA vient de recevoir un soutien, inattendu mais…

Revue à la hausse du budget 2018 de l’Assemblée Nationale

Les députés de l’Assemblée Nationale se sont octroyés environ neuf…

Un ministre tunisien décède lors d'un marathon contre le cancer

Le ministre Tunisien de la Santé est décédé dimanche après…

Remontée du dollar : bonnes et mauvaises nouvelles face au CFA

En un mois le dollar américain a progressé face au…

AFRIQUE Mediapart révèle des preuves d'un montage du procès de…

Alors que le procès de Laurent Gbagbo se poursuit actuellement…

Financement de l’agriculture : Quinze pays africains se concertent

Il est une peine de pouvoir mobiliser des ressources pour…

Burkina : Vers la construction d’un mémorial dédié à Thomas Sankara

Une campagne de collecte de fonds est lancée au Burkina…

"Marche de la colère": des foules, quelques heurts et des…

La deuxième journée de manifestations à l'appel de l'opposition démocratique…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Veille Economique: Le Togo a des problèmes de gestion de finance publique

Sur un  forum togolais, le président de Veille Economique affirme que vu son niveau d’endettement, le Togo est un pays en quasi faillite malgré ses atouts.

Association créée en 2015, Veille économique intervient régulièrement dans le débat sur les politiques de développement du Togo. Ce matin, son président, Thomas Dodji Nettey Koumou, publie une petite tribune portant sur un accord de financement signé entre le Togo et le Fonds monétaire international dans le cadre d’un programme de Facilité Elargie de Crédit (FEC).

Le Togo a signé le 5 mai dernier, un accord triennal portant sur un prêt de 176,16  millions de DTS (Droit des tirages spéciaux) soit 241,5 millions $. Sur ce prêt tiré en monnaie du FMI,  25,17 millions de DTS 34,5 millions $US  seront immédiatement débloqués pour le gouvernement togolais.

Pour  M. Thomas Dodji Nettey Koumou, l’obtention de ce crédit est la preuve que le Togo a des problèmes de gestion.

« Il faut d’abord comprendre qu’un pays n’a recours au FMI que lorsqu’il a des problèmes de gestion de finance publique. C’est encore plus vrai lorsque vous êtes obligés de passer par le programme de Facilité Elargie de Crédit (FEC) », écrit-il.

Avec cet accord, le FmI oblige le Togo à faire des politiques d’ajustement, c’est-à-dire enfin « d’améliorer notre solde budgétaire par la réduction des dépenses et l’amélioration des recettes notamment fiscales. Pour faire simple, il y a de la douleur devant », ajoute-t-il.

Le Fmi pointe le niveau d’endettement du Togo ces dernières années, surtout depuis l’arrivée de Faure Gnassingbé et sa politique d’investissement dans des infrastructures de transports (routes et aéroport). Ainsi le niveau d’endettement est passé de 48,6% du PIB en 2011 à 80,8% du PIB en 2016 et atteindra  un pic de 81,3% du PIB à la fin de 2017.

«  Je suis en train de vous parler de la dette que vos enfants vont payer, puisque les gouvernants eux ils sont riches ainsi que leurs enfants et ceux de nos compatriotes qui les défendent nuit et jour », s’alarme le dirigeant de Veille économique.

Quand le Togo emprunte pour payer les salaires

Pour étayer son argumentaire sur le surendettement délétère au le pays, le président de Veille économique affirme que « si le Togo était un bien, s’il est vendu aujourd’hui, 80% de l’argent récolté servira à rembourser les créanciers. »

Avant d’ajouter :  «Nous avons au stade actuel un PIB qui est estimé au mieux à 2 800 milliards de FCFA. 80,8% de 2 800 milliards font 2 262 milliards de FCFA. Voilà ce que vous et moi avons comme dette à rembourser. Il parait qu’on a construit des routes avec cet argent. Lorsque vous avez la chance de visiter les pays tels que la Cote d’Ivoire, vous savez ce qu’on appelle route. La durée de vie des routes dans notre pays ne dépasse pas la maturité de la dette qui a servi à construire la route ».

Alors que l’UEMOA dans ses critères de convergence a fixé un endettement ne dépassant pas 70% du PIB, le Togo a explosé ce plafond à cause de l’objectif du gouvernement de financer un développement tiré par celui des infrastructures économiques. Une vue en trompe-l’oeil car la politique de financement des travaux qui est une stratégie de préfinancement peu transparente, plombée par la corruption.

L’encours de la dette publique à fin décembre 2015 est évalué à 1385 Mds de FCFA contre 1167 Mds de FCFA à fin décembre 2014, en hausse de 18,69%. Il est passé à plus de 1500 milliards CFA.

Les principaux créanciers de cette nouvelle  dette extérieure sont la Chine (principalement à travers l’Eximbank), la BOAD, la BID, et les fonds Koweïtiens. En termes de créances bilatérales, les pays dits du Club de Paris sont désormais négligeables dans l’encours de la dette extérieure.

La situation économique du Togo ne fait que s’aggraver au fil des années. De source proche du ministère des finances, le pays emprunte depuis des années pour payer les salaires. C’est dire que la situation n’a guère changé depuis les années 1980 qui ont vu la France faire des appuis budgétaires pour aider Eyadema à payer les salaires des fonctionnaires.

 

816 Vues totales 1 Vues ce jour

Laisser un commentaire

Newsletter