L’actualité vue par Le Temps du Togo

Kossi Dzodji: Mendiant le jour mais braqueur la nuit

La police a localisé et maîtrisé un groupe de malfrats…

Maurice sacrée championne de la cybersécurité en Afrique

Sixième mondial selon l'Union internationale des télécommunications, l’île Maurice est…

« Génération 2030 » : prime aux projets des jeunes sur…

Le Togo a profité de la commémoration de l’édition 2017…

Sénégal : Sept ans de débat autour du code de la…

Les associations de presse du Sénégal ont appris que l'Assemblée…

Vers l’utilisation des fours solaires pour remplacer le charbon de…

En quinze jours une cinquantaine de menuisiers artisans de la…

Réalisation prochaine d’un film documentaire sur les danses traditionnelles

Un film documentaire autour des danses traditionnelles du centre du…

Des organismes à but non lucratif aux organisations terroristes

Des experts de la sous-région et partenaires discutent de l’utilisation…

Le pape menace des prêtres nigérians de destitution

Le pape François a lancé un ultimatum de 30 jours…

Kinshasa et Brazzaville enfin interconnectées par fibre optique

La liaison fibre optique entre Kinshasa et Brazza est finalisée.…

L’ATBEF pour la prise en charge des femmes enceintes séropositives

L’Association togolaise pour le bien-être familial (ATBEF) lance la lutte…

Notsè célèbre l’éleveur et les produits locaux

«Elevage et Solidarité des Familles au Togo» organise chaque année…

Promotion élevage : de la volaille hybride aux éleveurs de la…

Trente éleveurs dont treize femmes de villages pilotes de la…

Les ministres togolais à l’école des conditions de financements de…

Les conditions d’accès aux financements de l’IDA, souvent mal maîtrisées,…

Mesures préventives pour la sauvegarde de l’environnement et produits halieutiques

Afin de dynamiser le système lagunaire et sa filière poisson,…

Le Togo attribue deux nouvelles licences à des fournisseurs d’accès internet

Par le biais du Ministère des Postes et de l’Economie…

Des professionnels en communication recyclés en journalisme d’investigation

Le Centre de Formation et de Recyclage en Communication vient…

Le Bénin et African Parks ressuscitent le Parc de la Pendjari

Au Bénin, le gouvernement a signé un accord de partenariat…

Inclure la lutte anti-tabac dans les politiques nationales

Il existe au Togo plus de fumeurs dans les zones…

Kara célèbre la journée de la courtoisie sur la route

La ville de Kara se fait doter d'un radar pédagogique…

« Demain pour l’Afrique » au secours de l’orphelinat d’Abalo-Condji

L’association « Demain pour l’Afrique » vient vers le sud…

Unesco: Le Togolais Blim Adoté Blivi représentant du Togo…

Le géomorphologue Blim Adoté Blivi a été élu expert membre…

Football : La FTF suspend Maranatha FC et Gbikinti FC en…

La Fédération togolaise a suspendu depuis ce 30 mai Maranatha…

Média : Le Conapp, la presse proche du pouvoir en assemblée…

Le Bureau Exécutif du Conseil National des Patrons de Presse…

Justice : Les greffiers du Togo poursuivent la grève cette semaine

Les greffiers du Togo ont  repris une grève de trois…

Phosphates : Menace de grève à la SNPT du 6 au…

Le personnel de la Société nouvelle des phosphates du Togo…

Le GF2D appuie les femmes pour un développement local maîtrisé

Le GF2D encourage les femmes à émerger dans les instances…

Pour la CNDH la détention provisoire compromet la présomption d’innocence

La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) et le…

RDC : Neuf officiels impliqués dans les violences au Kasaï…

Des responsables politiques et hauts-fonctionnaires impliqués dans les violences dans…

A paraître : "Lungi, le récit d’une tragédie", par Pierre Attiogbe

Le journaliste Pierre Attiogbe relate dans un livre à paraître…

Société civile : L’Université de Lomé rendra hommage cette après-midi à…

L’Université de Lomé, la délégation de l’Union Européenne et le…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Veille Economique: Le Togo a des problèmes de gestion de finance publique

Sur un  forum togolais, le président de Veille Economique affirme que vu son niveau d’endettement, le Togo est un pays en quasi faillite malgré ses atouts.

Association créée en 2015, Veille économique intervient régulièrement dans le débat sur les politiques de développement du Togo. Ce matin, son président, Thomas Dodji Nettey Koumou, publie une petite tribune portant sur un accord de financement signé entre le Togo et le Fonds monétaire international dans le cadre d’un programme de Facilité Elargie de Crédit (FEC).

Le Togo a signé le 5 mai dernier, un accord triennal portant sur un prêt de 176,16  millions de DTS (Droit des tirages spéciaux) soit 241,5 millions $. Sur ce prêt tiré en monnaie du FMI,  25,17 millions de DTS 34,5 millions $US  seront immédiatement débloqués pour le gouvernement togolais.

Pour  M. Thomas Dodji Nettey Koumou, l’obtention de ce crédit est la preuve que le Togo a des problèmes de gestion.

« Il faut d’abord comprendre qu’un pays n’a recours au FMI que lorsqu’il a des problèmes de gestion de finance publique. C’est encore plus vrai lorsque vous êtes obligés de passer par le programme de Facilité Elargie de Crédit (FEC) », écrit-il.

Avec cet accord, le FmI oblige le Togo à faire des politiques d’ajustement, c’est-à-dire enfin « d’améliorer notre solde budgétaire par la réduction des dépenses et l’amélioration des recettes notamment fiscales. Pour faire simple, il y a de la douleur devant », ajoute-t-il.

Le Fmi pointe le niveau d’endettement du Togo ces dernières années, surtout depuis l’arrivée de Faure Gnassingbé et sa politique d’investissement dans des infrastructures de transports (routes et aéroport). Ainsi le niveau d’endettement est passé de 48,6% du PIB en 2011 à 80,8% du PIB en 2016 et atteindra  un pic de 81,3% du PIB à la fin de 2017.

«  Je suis en train de vous parler de la dette que vos enfants vont payer, puisque les gouvernants eux ils sont riches ainsi que leurs enfants et ceux de nos compatriotes qui les défendent nuit et jour », s’alarme le dirigeant de Veille économique.

Quand le Togo emprunte pour payer les salaires

Pour étayer son argumentaire sur le surendettement délétère au le pays, le président de Veille économique affirme que « si le Togo était un bien, s’il est vendu aujourd’hui, 80% de l’argent récolté servira à rembourser les créanciers. »

Avant d’ajouter :  «Nous avons au stade actuel un PIB qui est estimé au mieux à 2 800 milliards de FCFA. 80,8% de 2 800 milliards font 2 262 milliards de FCFA. Voilà ce que vous et moi avons comme dette à rembourser. Il parait qu’on a construit des routes avec cet argent. Lorsque vous avez la chance de visiter les pays tels que la Cote d’Ivoire, vous savez ce qu’on appelle route. La durée de vie des routes dans notre pays ne dépasse pas la maturité de la dette qui a servi à construire la route ».

Alors que l’UEMOA dans ses critères de convergence a fixé un endettement ne dépassant pas 70% du PIB, le Togo a explosé ce plafond à cause de l’objectif du gouvernement de financer un développement tiré par celui des infrastructures économiques. Une vue en trompe-l’oeil car la politique de financement des travaux qui est une stratégie de préfinancement peu transparente, plombée par la corruption.

L’encours de la dette publique à fin décembre 2015 est évalué à 1385 Mds de FCFA contre 1167 Mds de FCFA à fin décembre 2014, en hausse de 18,69%. Il est passé à plus de 1500 milliards CFA.

Les principaux créanciers de cette nouvelle  dette extérieure sont la Chine (principalement à travers l’Eximbank), la BOAD, la BID, et les fonds Koweïtiens. En termes de créances bilatérales, les pays dits du Club de Paris sont désormais négligeables dans l’encours de la dette extérieure.

La situation économique du Togo ne fait que s’aggraver au fil des années. De source proche du ministère des finances, le pays emprunte depuis des années pour payer les salaires. C’est dire que la situation n’a guère changé depuis les années 1980 qui ont vu la France faire des appuis budgétaires pour aider Eyadema à payer les salaires des fonctionnaires.

 

472 Vues totales 7 Vues ce jour

Laisser un commentaire

Newsletter