L’actualité vue par Le Temps du Togo

Tchad : des gendarmes tirent sur un avocat, les magistrats protestent

Les magistrats de Doba (sud du Tchad) ont fermé leur…

Merzoug Touati, blogueur algérien condamné à 10 ans de prison

Merzoug Touati, un blogueur algérien ayant publié sur internet un…

RDC : Un prêtre catholique contaminé par le virus Ebola

Un prêtre catholique a été placé en quarantaine après avoir…

CEDEAO : A la recherche des juges pour sa Cour de…

Le conseil judiciaire de la CEDEAO recrute les juges de…

Le Togo à l’exposition internationale d’import de Shangaï

Une réunion exposition internationale d’import est prévue pour se tenir…

Le Zimbabwe candidat pour réintégrer le Commonwealth

Le Zimbabwe tente de mettre fin à son isolement sur…

Fin de pagaille dans le secteur immobilier au Bénin

Le secteur immobilier au Bénin se recadre. Le Parlement fixe…

L’Eglise Chilienne : tous les évêques démissionnent devant le Pape

L’Eglise Chilienne est entachée de scandales de pédophilie. En concertation…

WARCIP: Accroître l’économie numérique avec la Banque Mondiale

La Banque Mondiale alloue un financement supplémentaire à l’Etat du…

Les femmes, l’insécurité foncière et la saisine de la justice

Face à l’insécurité foncière et les éprouvantes difficultés des femmes…

Deux journalistes belges interdits d'entrer à Kinshasa

Deux journalistes de nationalité belge accusés de détenir des "visas…

Soudan : Flagellée pour s’être mariée sans le consentement du père

Un commissariat de police au Soudan a donné 75 coups…

L’EEPT : L’Eglise presbytérienne élit son nouveau modérateur

L’édition 74 du Synode de l’EEPT a élu son nouveau…

L’interopérabilité des services financiers sur mobile opérationnel au Ghana

L’interopérabilité des services financiers sur mobile est enfin une réalité…

Les biens et luxe de Yahya Jammeh bientôt en vente

Le gouvernement gambien est acculé par les dettes publiquues. Il…

L’ESMC et sa contribution à la production commune

Les règles de l'innovation de l’ESMC au cœur d’une formation…

Enseignement primaire et secondaire gratuit en Sierra Leone

Le nouveau président Sierra Leonais honore sa promesse de campagne :…

Soudan : Peine de mort pour une adolescente victime de viol

Amnesty International fustige la condamnation à mort par un tribunal…

Dévaluation du FCFA CEMAC pas totalement écartée, selon la COFACE

Le risque d’une prochaine dévaluation du franc CFA de la…

Gambie : La Cour suprême invalide des atteintes aux libertés

La Cour suprême de Gambie a invalidé mercredi plusieurs lois…

L’OIF accompagne jeunes et femmes par l’incubateur Libres Ensemble

L’OIF inaugure son incubateur Libres Ensemble à Lomé, une plateforme…

La Zambie fait la chasse aux étudiantes "à moitié nues"

La Zambie ne donne pas de l’espace aux violeurs des…

Guinée: Importateurs de matériels TIC appelés à promouvoir la qualité

L’Autorité guinéenne de régulation des postes et télécommunications somme les…

Un million d’Africains meurent de pollution de l’air chaque année

La pollution de l'air est responsable de près d'un million…

Burundi : Les radios BBC et VOA suspendues pour six mois

L'autorité des médias du Burundi a annoncé vendredi la suspension…

Le Sénégal va revaloriser son SMIG à partir de juin

Depuis 1996, le Sénégal n’a pu changer son SMIG. A…

Deux pilotes français volent au secours des migrants

Deux pilotes français consacrent leurs économies à l'achat d'un avion…

Bruxelles et Kinshasa : La Belgique sans ambassadeur en RDC

La Belgique affirme qu'elle n'est plus représentée par un ambassadeur…

Neymar arrivera "bien préparé" à la Coupe du monde

Neymar "travaille dur" pour se remettre de la blessure qui…

Mondial/Russie : Zlatan Ibrahimovic sera au Mondial pour…

Zlatan Ibrahimovic a renoncé à faire son retour en équipe…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Afrique : Les investissements directs à l’étranger menacés par l’incertitude économique mondiale

Les ministres africains et des investisseurs directs à l’étranger  étaient réunis à Naïrobi pour trouver des solutions aux menaces des investissements directs à l’étranger en Afrique.

Les Investissements directs à l’étranger  désignent les investissements par lesquels des entités résidentes d’une économie acquièrent ou ont acquis un intérêt durable dans une entité résidente d’une économie étrangère. En Afrique, ces investissements étrangers et l’accès au financement sont nécessaire pour stimuler le développement et pour la construction des infrastructures. Le déficit en infrastructure est par exemple estimé à 900 milliards de dollars US pour  tout le continent.

Or tout ce financement est désormais menacé à cause de la baisse de l’activité sur le plan mondial en dépit d’une faible reprise de la croissance en Afrique.

 Lors d’une table ronde organisée à Nairobi le 10 mai dernier, les ministres de toute l’Afrique se sont réunis avec des investisseurs et des représentants du secteur privé afin de déterminer la meilleure façon d’aborder les obstacles en matière de risque de crédit et d’investissement, et de résoudre la problématique africaine.

Les participants à la table ronde considèrent l’événement comme opportun dans la mesure où il a lieu à un moment d’incertitude géopolitique qui, selon la Banque mondiale, pourrait conduire à « des coûts d’emprunt plus élevés ou des coupes des flux de capitaux vers les marchés émergents et frontière ».

Le forum d’une demi-journée, qui constitue la 4e table ronde consacrée aux risques politiques et de crédit en Afrique, s’est déroulé en marge de l’Assemblée générale annuelle de l’Agence pour l’Assurance du Commerce en Afrique.

Les investisseurs ne sont pas immunisés contre les événements politiques et sociaux qui ont lieu dans les régions émergentes telles que l’Afrique. En fait, en raison des gains réduits, les investisseurs se concentrent désormais sur d’autres facteurs que le simple chiffre d’affaires sur ces marchés.

Partenariat public privé

Pendant les années fastes des deux dernières décennies, l’Afrique a connu des taux de croissance du PIB sans précédent, mais la diminution des prix des matières premières a entraîné le ralentissement de la croissance de la région d’Afrique subsaharienne, qui a atteint un taux d’1,5 % en 2016. Selon les estimations de la Banque mondiale, les exportateurs de pétrole représentent la majeure partie du ralentissement économique en raison de leur contribution à hauteur de deux tiers de la production régionale.

Dans ce climat, il est plus impératif que jamais que les gouvernements africains se concentrent sur la diversité économique afin de soutenir la croissance tout en tenant compte des risques pour les investisseurs.

En tant qu’institution africaine respectée à l’international, l’Agence d’assurance de commerce africaine (ATI) offre la solution idéale, précisément parce que la société dispose de solides relations avec les gouvernements, et parce que ses évaluations des risques et ses solutions d’atténuation sont considérées comme crédibles par les investisseurs et financiers mondiaux.

Lorsque l’ACA est impliquée dans une transaction, les gouvernements sont en mesure d’assurer la sécurité des investisseurs et des fournisseurs contre toute une série de risques d’investissement.

Source : APO

 

788 Vues totales 3 Vues ce jour
(Visited 123 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter