L’UE veut rendre l’eau des forages de Lomé plus potable

L’Union Européenne vient de procéder au financement de la seconde phase du projet visant à rendre potables l’eau produite par 13.600 forages à Lomé.

L’Union Européenne a annoncé un financement de 328 millions CFA portant sur le projet de réduction des risques environnementaux et sanitaires liés à l’activité des vendeurs d’eau de forage de la ville de Lomé.
L’annonce a été faite par Nicolas Berlanga-Martinez, l’ambassadeur de l’Union Européenne au Togo.

L’objectif est de contribuer au renforcement des capacités des opérateurs informels pour un service de qualité pour la fourniture d’une eau potable, l’assainissement et la protection de la nappe phréatique.

13.600 forages privés sont concernés par le projet et respectent très peu les normes sanitaires afférentes. 36% de des forages subissent une contamination d’origine fécale et qu’au-delà de la sensibilisation et le traitement de ces eaux, il y a lieu de s’attaquer au mal par la racine, selon Nicolas Berlanga-Martinez.

Les insuffisances de la Togolaise des Eaux, société mixte de production de l’eau potable sont à l’origine de la prolifération des forages privés au Togo. Leur commercialisation se fait dans des conditions sanitaires délétères pour la population. Les maladies hydriques comme la fièvre typhoïde sont courantes au Togo.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 835 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire