La Togolaise des Eaux remplace gratuitement les compteurs défectueux

La Togolaise des Eaux (TdE) annonce le remplacement gratuit des compteurs défectueux ainsi que d’autres offres spéciales à ses abonnés.

Promotion. La société togolaise de fourniture d’eau potable, l’entreprise publique annonce des offres de promotion pour ses abonnés anciens et nouveaux.

Dans un premier temps, il sera procédé au remplacement gratuit de compteurs défectueux illisibles dans Lomé et environ pour une prise en charge immédiate. La TdE donne l’opportunité aux nouveaux demandeurs de nouveaux branchements sur toute l’étendue du territoire, la possibilité d’étaler les frais d’abonnement sur plusieurs mois jusqu’au 31 décembre 2017.

Quant aux abonnés sanctionnés pour factures impayées, des facilités de règlement leur sont réservées.

Société d’Etat créée en 1964 et tranformée dans les années 2000 en Société anonyme avec un Conseil d’Administration, la TdE peine en réalité à assurer une excellente fourniture d’eau à la population. Problèmes d’assèchement des nappes phréatiques conjugués aux problèmes de gestion, et des infrastructures vieillissantes ou insuffisantes, la société n’a cesse d’avoir du plomb dans l’aile.

Ces offres faites aux abonnés ne sont en réalité qu’un marketing en trompe-l’oeil, une publicité à peu de frais pour ripoliner l’image déclinante de cette entreprise que beaucoup de Togolais ont oublié en creusant leurs propres forages, avec les risques de santé publique encourus.

En principe, les abonnés n’ont pas à payer pour des compteurs défectueux. Il est du devoir de la TdE de procéder à leur remplacement tant que le caractère obsolescent du compteur est reconnu.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 793 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Soyez le premier à commenter

Votre commentaire sur cet article