L’actualité vue par Le Temps du Togo

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Nicolas Lawson : « Sans les réformes politiques, une révolution est possible »

L’opposant politique Nicolas Lawson annonce qu’une violente révolution pourrait se produire si le régime en place n’entreprenait pas les réformes politiques.

Cassandre. Dans un communiqué acerbe, où le lyrisme le dispute aux diatribes enflammées d’un pasteur de l’Eglise du jugement dernier, le président du PRR décrypte la situation sociopolitique et économique dangereuse que vit le Togo et qui risque de l’entraîner dans une révolution violente.

L’économie du pays est dans un état de délitement à cause de l’explosion de la dette publique voire d’une politique d’endettement quelque peu irresponsable du régime en place qui s’affranchit des règles  communautaires.

Par exemple, la dette du Togo a atteint 75% du PIB contre le seuil de 70%, plafond indépassable selon l’UEMOA, faisant du Togo le pays le plus endetté de la zone UEMOA contre un taux d’endettement moyen de 45.1%.

En dépit de ces feux de détresse, le régime vient encore de lancer un emprunt obligataire de 20 milliards CFA perçu « dont seuls ceux qui font du blanchissement d’argent, les trafiquants et les fonds vautours consentiront à souscrire à un taux usurier. »

Le régime est perçu par M. Lawson comme « congénitalement meurtrier, d’essence criminogène, promoteur de la corruption, de la médiocrité, de l’incompétence, de l’impunité et de la volupté »

Régime anti-social

Un tel régime « anti-social » selon leader du PRR, ne fait que  « pressurer et accabler les togolais sous la plus cuisante détresse et les faire gémir sous le plus odieux avilissement.» Pour Lawson Nicolas la situation est telle que le pays se présente comme un fief pour Faure Gnassingbé et les populations, ses sujets, malléables et corvéables à merci, sans une digne rétribution salariale.

« Il est prescrit dans le Traité de l’UEMOA que chaque Etat devrait consacrer au plus 35% de son budget à la masse salariale des fonctionnaires. Mais, le gouvernement antisocial et faisandé actuel ne consacre que 14,34% du budget de l’Etat togolais de 2017 à la masse salariale des fonctionnaires», s’indigne-t-il.

« Le Togo est en ruine économiquement, socialement et moralement. La caricature actuelle de la gouvernance, symbolisée par le tératologique UNIR, a totalement défiguré notre pays. L’affaissement moral dans la société a fini par paralyser le pouvoir et le Chef de l’Etat ne réalise pas le désastre vers lequel il nous conduit », ajoute-t-il.

Une révolution populaire pour « dégager »  Faure Gnassingbe

Selon M. Lawson,   « Faure Gnassingbé et sa minorité ont lamentablement failli et ne peuvent plus résoudre les grands problèmes politiques, économiques, sociaux et moraux de notre pays ».

 Malgré une peinture misérable de la situation togolaise, pour M. Lawson les Togolais ont l’âme chevillée au corps et se relèveront indubitablement pour « dégager » le pouvoir des Gnassingbé.

Les manœuvres des dirigeants d’UNIR pour verrouiller à son profit le processus de décentralisation et les élections locales prochaines peuvent constituer un horizon indépassable pour les populations du Togo afin de mettre fin au régime.

« Dans le combat éternel de l’Archange et de Lucifer, que nos oppresseurs et leurs complices sachent qu’ils ont déjà perdu. Ils ont encore le choix entre faire dans le consensus les réformes ou être dégagés du pouvoir sans aménité« , conclut-il.

Et il invite en référence à Frantz Fanon, et sur un ton eschatologique,  la jeunesse à prendre ses responsabilités.

« Ce n’est pas une affaire de partis politiques ou de regroupement de partis politiques ou même de lutte entre le pouvoir et l’opposition. C’est une question de foi et de la destinée d’un peuple. Notre génération a l’ardente obligation de faire du Togo ce qu’il doit être suivant le rêve de nos aînés : c’est-à-dire l’Or de l’humanité. Nous vaincrons les forces de la régression et du mal. Que Dieu Tout-Puissant nous inspire et nous protège« , dit-il en conclusion.

 

732 Vues totales 1 Vues ce jour
(Visited 85 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter