Zimbabwe : le bétail pourrait bientôt servir de garantie bancaire

Ailleurs c’est le titre foncier pour garantir un prêt dans les banques commerciales. Au Zimbabwe ce devra bientôt être le bétail. Projet de loi au parlement

Au Zimbabwe, les banques commerciales pourraient bientôt être contraintes d’accepter le bétail en garantie à des financements accordés au secteur informel. C’est en tout cas l’initiative portée par le projet de loi soumis au parlement par le ministre des Finances, de l’Economie et du Développement, Patrick Chinamasa.

Selon le texte, la Banque centrale du pays devra créer et gérer un registre des garanties dans lequel les petites entreprises et les individus pourront enregistrer leurs biens meubles comme garanties pour des financements. Outre le bétail, véhicules, télévisions, réfrigérateurs et autres ordinateurs pourront également servir de garanties après évaluation et être enregistrés dans le fichier de la Banque centrale.

«En tant que ministre en charge des institutions financières, j’estime qu’il faut que nos banques changent d’attitude afin de prendre en compte nos réalités économiques. Les banques sont restées bloquées sur les procédés anciens et ne parviennent pas à répondre aux besoins de notre économie très informelle.» a confié le responsable à Bloomberg.

Si elle était adoptée, cette mesure interviendrait dans un contexte marqué par une pénurie de devises étrangères qui a contraint les banques à limiter le montant des retraits des clients.

Le Temps avec (Agence Ecofin)

Avatar
A propos Emilie ORONG 785 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire